Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Moyen-orient

Le Hezbollah prévient qu’il ne laissera pas les Libanais de Syrie sans défense

Texte par Amara MAKHOUL-YATIM

Dernière modification : 30/04/2013

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, suggère que son mouvement pourrait intervenir directement en Syrie pour défendre les chiites libanais dans la région de Qousseir ainsi que le mausolée de Sayeda Zeinab, situé à l'est de Damas.

Dans un discours diffusé sur la chaîne de télévision du Hezbollah Al-Manar, le chef du mouvement chiite, Hassan Nasrallah, a suggéré mardi 30 avril que son organisation pourrait intervenir directement dans le conflit syrien. Il a ainsi évoqué deux fronts dans lesquels des combattants du Parti de Dieu pourraient être impliqués : la région de Qousseir, située au centre de la Syrie non loin de la frontière libanaise, et le mausolée de Sayeda Zeinab, à l’est de Damas, haut lieu du chiisme.

"Ces derniers mois, l'armée syrienne a été contrainte de se retirer de certaines parties de la région de Qousseir, ce qui conduit les Libanais vivant dans cette région à se trouver sous la menace des groupes armés [rebelles anti-régime]", a-t-il expliqué. Il fait ainsi allusion à certaines localités se trouvant en Syrie et qui sont habitées totalement ou majoritairement par des chiites libanais. "Nous affirmons clairement que nous ne laisserons pas les Libanais qui se trouvent dans la région de Qousseir à la merci des groupes armés, et nous n’hésiterons pas à mettre en œuvre tout ce qui s’avèrera nécessaire pour les défendre", a prévenu Hassan Nasrahllah.

"Déclaration de guerre contre la Syrie"

Depuis plusieurs mois, l’armée syrienne tente en vain de reprendre le contrôle de la région de Qousseir, fief de la rébellion contre le régime de Bachar al-Assad. Le régime syrien y a lancé début avril une nouvelle contre-offensive d’ampleur. Plusieurs sources rebelles concordantes ont fait état, notamment via les réseaux sociaux, de la présence de combattants du Hezbollah dans la région, se battant aux côtés de l’armée de Bachar al-Assad. Et en riposte, depuis plus de deux semaines, les rebelles syriens ont tiré des obus en direction de la région libanaise frontalière du Hermel, bastion du Hezbollah. Lundi, le chef par intérim de la Coalition nationale syrienne a à son tour dénoncé l’implication du Hezbollah, parlant de "déclaration de guerre contre la Syrie".

Par ailleurs, Hassan Nasrallah a justifié la présence des combattants du Hezbollah à Sayeda Zeinab, un mausolée situé à l’est de la capitale syrienne. Selon la légende, Zeinab, petite-fille de Mahomet et sœur de l'imam Hussein, vénéré par les chiites, y serait enterrée. "À moins d’une centaine de mètres du mausolée sévissent des groupes d’extrémistes qui considèrent tout musulman qui n’adhère pas à leur préceptes comme mécréant. Ils menacent de s’attaquer à la tombe de Sayeda Zeinab et de la détruire. C’est une question très sensible, qui si elle survient aura d’énorme conséquences", a prévenu le leader chiite.

"Il faut que des moujahidine [combattants de l'islam] honnêtes se dressent pour empêcher la chute du village et du mausolée de Sayeda Zeinab. Il y a donc des personnes qui défendent cette zone et tombent en martyrs pour ce lieu saint", a-t-il affirmé, suggérant implicitement qu’il pourrait s’agir de membres du Hezbollah.
 

Première publication : 30/04/2013

  • SYRIE-LIBAN

    En intervenant en Syrie, le Hezbollah "défend les intérêts iraniens"

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Ehoud Barak réaffirme qu'Israël ne laissera pas des armes passer de Syrie au Hezbollah

    En savoir plus

  • SYRIE

    Une actrice syrienne dénonce le soutien du Hezbollah au régime

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)