Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne : Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Accueil mitigé du "Twitter chinois"

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du Conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

  • En direct : l'Algérie attend les résultats d'un scrutin déjà contesté

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • Le bilan du ferry s'alourdit, le capitaine mis en cause

    En savoir plus

  • Ukraine : "Moscou ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Au moins 20 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

Amériques

Bagarre au Parlement vénézuélien entre chavistes et députés de l'opposition

© AFP

Vidéo par Sandrine GOMES

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/05/2013

Au terme d'une session houleuse, une bagarre a éclaté entre les députés, mardi, à l'Assemblée nationale vénézuélienne. L'adoption d'une mesure interdisant aux opposants de s'exprimer est à l'origine de la dispute.

Des députés vénézuéliens en sont venus aux mains mardi en plein Parlement et plusieurs d'entre eux ont fini le visage en sang après une session houleuse consacrée aux résultats contestés de l'élection présidentielle.

Selon l'opposition, sept de ses élus ont été molestés et blessés alors qu'ils protestaient contre l'interdiction qui leur était faite de prendre la parole tant qu'ils ne reconnaîtraient
pas la victoire du chaviste Nicolas Maduro à l'élection du 14 avril.

"Ils peuvent nous frapper, nous emprisonner, nous tuer, mais nous ne renoncerons pas à nos principes", a déclaré à une chaîne de télévision locale un élu de l'opposition, Julio Borges, le visage contusionné et ensanglanté.

Les échauffourées ont éclaté lorsque l'Assemblée nationale, dominée par les partisans de Nicolas Maduro, a adopté une mesure qui interdit aux opposants de s'exprimer tant qu'ils n'auront pas reconnu publiquement la victoire de l'héritier d'Hugo Chavez, contestée par leur chef de file et candidat malheureux à la présidentielle, Henrique Capriles.

"Jusqu'à ce qu'ils reconnaissent les autorités, les institutions de la République, la volonté souveraine de notre peuple, les députés de l'opposition pourront aller parler (aux médias privés) mais pas ici à l'Assemblée nationale", a déclaré le président du Parlement, Diosdado Cabello.

Les partisans de Nicolas Maduro et d'Henrique Capriles se sont mutuellement accusés d'avoir débuté les hostilités, qui se sont déroulées alors que le Parlement siégeait à huis clos.

Reuters

Première publication : 01/05/2013

  • VENEZUELA

    Nicolas Maduro officiellement investi président du Venezuela

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    La commission électorale vénézuélienne va vérifier la totalité des votes

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Présidentielle : Capriles dépose un recours pour un recomptage de "100 % des voix"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)