Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Ajax Amsterdam - PSG en direct

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

SPORT

Ligue des champions : Bayern Munich, le nouveau modèle allemand

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/05/2013

Le Bayern Munich a logiquement rejoint le Borussia Dortmund en finale de la Ligue des Champions en corrigeant le FC Barcelone au Camp Nou (3-0), où l'absence de Messi a rendu illusoire tout espoir de remontée après le terrible 4-0 du match aller.

Le Bayern Munich et le Borussia Dortmund s’affronteront le 25 mai à Londres à l’occasion de la première finale 100 % allemande de l'histoire de la Ligue des champions. C'est une petite surprise mais aussi une formidable récompense pour un football allemand ambitieux et offensif. Une Bundesliga où s'épanouissent de nombreux jeunes talents dans des stades pleins et magnifiques. Et si mardi, le Borussia s'est offert une bonne frayeur dans les dix dernières minutes à Madrid, le Bayern a lui tranquillement géré son affaire, en très impressionnant patron.

Messi ne se sentait pas bien

Étincelants, voire humiliants mardi dernier en Bavière (4-0), les joueurs de Jupp Heynckes ont confirmé leur suprématie lors du match retour au Camp Nou (3-0). Après quelques jours passés à se remettre de la correction reçue à l'aller, les Barcelonais avaient pourtant repris un peu de poil de la bête. Ils s'étaient même remis à y croire. Mais sans Messi, cela ne pouvait pas suffire. L'absence de l'Argentin - qui semblait pourtant remis de sa blessure à la cuisse gauche - était le coup de grâce, comme un cinquième but à remonter.


Et à supposer que quelques-uns des 95 000 spectateurs aient encore eu un doute durant la pause sur l'issue de cette demi-finale, Robben l'a définitivement levé à la 48e minute avec sa "spéciale", cet enchaînement crochet intérieur-frappe enroulée du gauche. Un quart d'heure plus tard, Piqué trompait son propre gardien sur un centre de Ribéry (72e), avant que le Français ne dévore une fois de plus Daniel Alves pour offrir un caviar et le 3-0 à Müller (76e).

Le Barça n'avait plus été battu à domicile en Ligue des champions depuis octobre 2009 et pour retrouver deux défaites de rang dans un match à élimination directe du club espagnol en coupe d'Europe, il faut remonter encore plus loin, à 1987 !

Domination totale du Bayern

Le Bayern n'a jamais eu peur et les Catalans n'ont été que très rarement dangereux (une frappe de Pedro, 24e, une reprise non cadrée de Xavi, 27e, une tête de Bartra, 82e) alors qu'ils savaient que marquer rapidement était impératif. En sortant Xavi puis Iniesta dès l'heure de jeu, Vilanova n'a même pas fait semblant d'y croire et il va maintenant devoir s'attacher à repousser l'idée d'une fin de cycle.
 

"Je veux féliciter le Bayern pour son accession en finale et pour son niveau lors de cette demi-finale", a déclaré Tito Vilanova, l’entraîneur de Barcelone à l’issue de la rencontre. "On n'a pas baissé les bras mais après le premier but on savait que c'était impossible. On aurait aimé faire mieux mais on ne peut pas gagner tout et tout le temps."

Le Bayern n'a pas ce genre de problème. Dans un peu plus de trois semaines, il jouera sa troisième finale de Ligue des Champions en quatre ans, avec pour objectif un cinquième sacre continental. Il a perdu en 2010 et 2012, mais on imagine que s'imposer 4-0 et 3-0 contre le Barça doit donner une certaine confiance.

"Le Bayern est une équipe très forte"

"On n'aurait jamais pu espérer gagner 4-0 puis 3-0", a souligné Jupp Heynckes à l’issue du match. "Quand Messi ne peut pas jouer, ça change les choses. Messi est un joueur fondamental pour le Barça. Mais le Bayern est une équipe très forte, techniquement et tactiquement c'est du très haut niveau."

"On a gagné le championnat, on est en finale de la C1, c'était un objectif. Une finale entre deux clubs allemands, c'est une première pour notre football. C'est quelque chose d'extraordinaire."

L'ironie du calendrier de la Bundesliga fait que les Bavarois croiseront la route de leur futur adversaire dès samedi, pour le compte de la 32e journée du championnat allemand. Mais ce match n'aura pas de véritable enjeu, ou peut-être celui de ne pas se blesser avant le grand rendez-vous de Wembley, car le Bayern est déjà assuré d'être champion et Dortmund, quasiment certain d'être son dauphin.

Avec dépêches

Première publication : 02/05/2013

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Le Bayern en démonstration face au Barça

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Pas de miracle pour le Real Madrid

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)