Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Amériques

Que savait la veuve du cerveau de l'attentat de Boston ?

© AFP

Texte par Mehdi CHEBIL

Dernière modification : 02/12/2013

Le FBI s’efforce de cerner la personnalité de Katherine Russell, la veuve de Tamerlan Tsarnaev, cerveau présumé de l'attentat de Boston, afin de déterminer si la jeune femme avait des informations sur les intentions meurtrières de son défunt mari.

Que savait exactement la veuve de Tamerlan Tsarnaev ? Deux semaines après la mort de son mari, l'un des deux suspects de l'attentat de Boston, qui a fait trois morts et plus de 200 blessés, les autorités fédérales resserrent leur étau sur les proches des frères d’origine tchétchène. Le FBI a ainsi prélevé des échantillons d’ADN, lundi, sur Katherine Russell-Tsarnaev afin de les comparer aux traces génétiques féminines retrouvées sur l’une des bombes.

Les enquêteurs restent pour l'instant très prudents sur l’origine de ces traces: des officiels américains ont expliqué au Wall Street Journal que l’ADN retrouvé pouvait provenir d’une vendeuse qui aurait manipulé la cocotte-minute transformée en bombe, ou même d’un simple cheveux déposé par hasard.

"Sous le choc", selon son avocat

En attendant les résultats des tests, les autorités américaines s'efforcent de cerner la personnalité de Katherine Russell, cette Américaine de bonne famille qui s’est convertie à l’islam après être tombée sous le charme de Tamerlan Tsarnaev. La jeune femme de 24 ans s’est réfugiée chez sa famille dans la petite ville huppée de North Kingstown, à une centaine de kilomètres au sud de Boston, après la mort de son époux tué dans une course-poursuite avec la police américaine le 19 avril.

Son avocat a déclaré à la presse que Katherine Russell coopérait avec les autorités et qu’elle était toujours "sous le choc" après avoir découvert l’implication de son mari dans l'attentat de Boston.

"Aucune indication, aucun doute, aucune petite idée, aucun indice, rien de rien (…) Croyez-moi elle était aussi choquée que le reste du monde", affirmait ainsi Amato DeLuca, l’avocat de la famille Russell, à un journaliste de l’agence Bloomberg. DeLuca a justifié la surprise de sa cliente par le fait qu’elle travaillait de 60 à 70 heures par semaine, souvent à l’extérieur pour prodiguer des soins à domicile.

"Lavage de cerveau"

Mais la presse anglo-saxonne spécule sur le "lavage de cerveau" que la jeune Américaine aurait subi au contact de Tamerlan Tsarnaev. Une enquête du Daily Mail auprès de l’entourage de la veuve détaille ainsi la supposée métamorphose de la jeune Américaine après sa conversion à l’islam.

Katherine Russell se préparait à des études prometteuses et avait des rêves de voyages humanitaires pleins la tête quand elle s'est éprise du futur présumé terroriste en 2010. Quelques années plus tard, ses amies d’enfance peinent à reconnaître la femme voilée qui abandonne ses études, se marie et tombe rapidement enceinte.

Ce brusque changement et cette dévotion à l’islam au moment même où son époux se radicalise alimentent les suspicions à l’encontre de Katherine Russell… Cette dernière n’avait-elle vraiment aucune idée des intentions meurtrières de son mari ?

Forts soupçons

C’est une hypothèse difficile à envisager pour Anne Kilzer, une habitante de la banlieue de Boston qui passait régulièrement chez le couple Tsarnaev pour se faire prodiguer des soins du visage. Dans une interview au Huffington Post le mois dernier, Kilzer évoquait un appartement si confiné qu’il aurait été difficile au terroriste de cacher des "activités criminelles" à son épouse.

Un argument en partie désamorcé par l’avocat de la famille Russell, qui rappelle que l’épouse de Tamerlan Tsarnaev n’était pas en mesure de comprendre les conversations en russe.

L’enquête du FBI vise désormais à déterminer si les frères Tsarnaev ont bénéficié de complicités lors de la préparation des attaques, pendant leur tentative de fuite vers New York, ou même pour faire disparaître des preuves. Trois suspects interpellés mercredi sont ainsi poursuivis pour avoir menti et fait disparaître un sac à dos appartenant à Dzhokhar Tsarnaev, le frère cadet de Tamerlan, après la diffusion de son portrait par le FBI.
 

Première publication : 02/05/2013

  • ÉTATS-UNIS

    Attentat de Boston : trois nouveaux suspects accusés d'entrave à la justice

    En savoir plus

  • ATTENTAT DE BOSTON

    Djokhar Tsarnaev quitte l'hôpital pour rejoindre la prison

    En savoir plus

  • ATTENTATS DE BOSTON

    La CIA et le FBI ont-ils sous-estimé la dangerosité des frères Tsarnaev ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)