Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Amériques

L’appel d’un député français à Obama sur Facebook : "Fermez Guantanamo !"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/05/2013

Un député français, Jean-Jacques Candelier, a posté sur sa page Facebook une lettre à destination de l’ambassade américaine incitant Barack Obama à fermer la prison de Guantanamo.

Comment contacter le président de la première puissance mondiale quand on n’a pas accès au fameux "téléphone rouge" des chefs d’État ? Le député du Nord, Jean-Jacques Candelier, a trouvé la parade en postant sur sa page Facebook une lettre destinée à l’ambassade des États-Unis exhortant le président Barack Obama à fermer la prison de Guantanamo.

Le parlementaire communiste, qui est aussi vice-président de la Commission parlementaire de la défense nationale et des forces armées, propose ainsi que le président des États-Unis "passe outre" l’opposition de ses lointains confrères du Congrès américain.

Jean-Jacques Candelier s’appuie ainsi sur les propres mots de Barack Obama, qui avait déclaré, le 30 avril dernier, qu’il n’était "pas nécessaire de maintenir Guantanamo ouverte pour préserver la sécurité des États-Unis".

La grève de la faim lancée par une centaine de prisonniers de Guantanmo au début de l'année a rappelé au public américain la promesse de Barack Obama, en 2008, de fermer cette prison militaire symbole de l’ère Bush.

"Pourquoi le président se retranche derrière le Congrès alors même qu’il a, selon des juristes, la prérogative de passer outre ?", se demande ainsi le député français.

Une requête audacieuse qui a cependant peu de chance d’être entendue, Barack Obama ne faisant pas partie des 245 abonnés à la page Facebook de Jean-Jacques Candelier.
 

Première publication : 03/05/2013

  • ÉTATS-UNIS

    Fermer Guantanamo, l'impossible promesse de Barack Obama

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La grève de la faim se durcit à Guantanamo

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Heurts à Guantanamo entre des gardes et des détenus en grève de la faim

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)