Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

  • Amnesty International accuse l'Algérie de violer les droits de l'Homme

    En savoir plus

FRANCE

Un an après l'élection de Hollande, un bilan à grand renfort de communication

© Capture d'écran du Portail du gouvernement

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/05/2013

À quelques jours du premier anniversaire de l’élection de François Hollande, le gouvernement publie sur son site le bilan qu’il dresse de son action. Un exercice qui semble destiné à parer les critiques des observateurs indélicats.

Matignon n’a pas attendu le 6 mai pour publier le bilan de la première année du quinquennat de l’élection du président François Hollande. Le gouvernement a mis en ligne sur Internet, dès le 2 mai, un document de 50 pages, passant au crible les 60 engagements pris durant la campagne présidentielle par le candidat socialiste. Une communication anticipée qui semble vouloir prendre de court les détracteurs.

De la "transparence" à la communication

Un exercice démocratique qui répond aux exigences de "transparence" fixées par le

Retour en images sur le bilan de l'anniversaire de l'élection de François Hollande

gouvernement. Chaque engagement, tenu ou en cours d’avancement, est commenté. Le retrait des troupes françaises d'Afghanistan, le mariage homosexuel ou le droit de vote des étrangers aux élections locales font ainsi l’objet de commentaires plus ou moins précis.

Difficile de quantifier le travail effectué devant le flou de certaines explications. Entre le lancement de mission d’évaluation et les commentaires évasifs tels que, "le gouvernement étudie les modalités que pourrait prendre cette réforme", il est parfois complexe de mesurer la portée de l’action gouvernementale.

Certaines cases vides correspondent enfin aux promesses non tenues. Pas de commentaire en ce qui concerne, par exemple, "le remboursement des aides publiques reçues pour les entreprises qui se délocalisent".

Un dispositif de communication renforcé

Le ministère prévoit, en outre, un autre document, davantage destiné au "grand public". Il sera, en revanche, mis en ligne dimanche soir, sous la forme d’une infographie articulée autour de trois thèmes, non précisés pour l’heure, qui retracera ce qui a été fait depuis le 6 mai 2012.

Un site internet spécifiquement dédié à ce bilan devrait également voir le jour dans la semaine, pour "illustrer le respect des engagements". Un dispositif de communication inédit et conséquent qui tranche avec le discours tenu par l'entourage du Premier ministre. "Tout le monde a l'air de s'intéresser à ce premier anniversaire", ironise l'entourage de Jean-Marc Ayrault, qui estime pourtant "normal qu'il y ait des points d'étape".

Le bilan du premier anniversaire devrait être bouclé lundi matin à l'Élysée, où  les membres du gouvernement seront réunis en séminaire autour de François Hollande et de Jean-Marc Ayrault. "Chaque ministre fera notamment un bilan-perspectives après la première année", a assuré Matignon. Ce séminaire devrait s'articuler plus particulièrement autour de certains thèmes comme "la compétitivité, la croissance" ou l'emploi.

Le chef du gouvernement, attendu dimanche à un meeting du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) à Soustons, dans les Landes, a finalement renoncé à ce déplacement "pour des raisons d'agenda", d’après son entourage. Il sera, notamment, l'invité du journal télévisé de TF1 à 20 heures.

 

Première publication : 03/05/2013

  • FRANCE

    Ayrault inflexible sur la politique de transparence du patrimoine des élus

    En savoir plus

  • FRANCE

    "Je sais où je vais" : en pleine tempête Cahuzac, Ayrault veut garder le cap

    En savoir plus

  • FRANCE

    Jean-Marc Ayrault demande 5 milliards d'euros "d'économies nouvelles" aux ministères

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)