Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

FRANCE

François Hollande à l'Élysée, un an après

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/05/2013

Le 6 mai 2012, la gauche fêtait l'élection de François Hollande à la présidence de la République. Un an plus tard, bien que le chef de l’État affiche une impopularité record, il a tenu certains de ses engagements. Revue de détails.

"J'ai entendu votre volonté de changement." C'était le 6 mai 2012. François Hollande, élu président de la République avec 51,62% des voix face à Nicolas Sarkozy, suscite alors l'espoir d'une partie de la population française. Après un début de quinquenat marqué par une absence d'état de grâce, le locataire de l'Élysée se retrouve aujourd'hui, à la date anniversaire de son accession au pouvoir, à la tête d'un pays en récession et où l'espoir s'est transformé en déception. Ainsi avec 74% de mécontents dans le baromètre Ifop-JDD du 20 avril, François Hollande détient le record absolu d'impopularité pour un président à ce stade de son mandat depuis la création en 1958 de cet indicateur.
 

Mise à l'arrêt des hauts fourneaux de Florange, scandale de l'affaire Cahuzac, mais aussi engagement français au Mali et adoption de la loi autorisant le mariage homosexuel... Retour sur les moments forts de cette année.

Les temps forts

Les temps forts de la première année au pouvoir de François Hollande

 

"Moi, président de la République..."

"Moi, président de la République..." Le 2 mai 2012, François Hollande répète cette formule 15 fois face au candidat Nicolas Sarkozy, lors d'un affrontement télévisé décisif. Il prend alors une série d'engagements.

Le président François Hollande a-t-il fait ce que le candidat avait promis ? Au rayon des engagements tenus, celui de ne pas traiter son Premier ministre comme un simple collaborateur, la signature d’une charte de déontologie par tous les ministres ou encore la mise en place d’un gouvernement paritaire. Mais le statut pénal du chef de l'État n'a pas été réformé et la décentralisation reste un projet flou...

"Moi président de la République..."

 

La déception des électeurs

Principale promesse non tenue par le président : celle d’accorder le droit de vote aux élections locales aux étrangers non européens. D’autres dossiers ont déçu les électeurs du candidat Hollande…

Un an après, les électeurs de François Hollande sont déçus

 

Impuissance au niveau économique

Petroplus, PSA, Florange. Ces trois dossiers sont le symbole de l'impuissance du gouvernement sur le plan économique et la défense des emplois. Même si le pouvoir refuse l'idée d'un État qui aurait baissé les bras. 

Florange, PSA, Petroplus...

Chômage record

Dans le quartier de la Paillade à Montpellier, une cité populaire construite dans les années 1980, vivent 25 000 habitants. Ici, il y a un an, 73 % des habitants ont voté pour François Hollande. Aujourd’hui, beaucoup sont déçus. Dans ce quartier, 45 % des moins de 25 ans sont au chômage et leur situation ne s’est pas améliorée.

Reportage de France 3 à Montpellier

 

Première publication : 04/05/2013

  • FRANCE

    Un an après l'élection de Hollande, un bilan à grand renfort de communication

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)