Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Asie - pacifique

Un attentat contre un parti laïc fait plusieurs morts à Karachi

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/05/2013

À une semaine des élections législatives, un double attentat contre un parti politique laïc a fait au moins trois morts à Karachi samedi soir. Depuis le 11 avril, au moins 66 personnes ont été tuées dans des attentats liés à la campagne.

Au moins trois personnes ont été tuées et plus d'une trentaine d'autres blessées samedi soir dans un double attentat contre un parti laïc à Karachi, capitale économique du Pakistan, à une semaine seulement des élections législatives, ont indiqué les autorités locales.

Cette attaque visait les bureaux du Muttahida Qaumi Movement (MQM), un parti laïc membre de la coalition sortante à Islamabad et dans la mire des insurgés talibans, ont précisé des responsables.

"Il y a eu une première explosion" contre des bureaux du MQM dans le quartier d'Azizabad de Karachi, a dit à l'AFP Saleem Akhtar Siddiqui, un haut responsable de la police locale. "Une vingtaine de minutes plus tard, une seconde bombe cachée dans un véhicule a explosé dans la même rue tuant trois personnes", a-t-il ajouté.

Un autre responsable de la police et des sources hospitalières ont confirmé ces trois morts et fait état d'au moins 33 blessés.

Le Muttahida Qaumi Movement (MQM) est le principal parti politique à Karachi, mégapole pakistanaise de 18 millions d'habitants minée par une vague de violence sur fond de rivalités ethniques, politiques et économiques, et de montée en puissance des talibans.

Plus tôt dans la journée, un bureau du PTI, la formation de l'ancienne gloire du cricket Imran Khan a été attaqué à Peshawar, la grande ville du nord-ouest du pays, près de la frontière afghane.

Un candidat de la Jamaat-e-Islami (JI, islamiste), Raj Mohammad, a été blessé dans l'explosion d'une bombe cachée en bordure de route dans la zone tribale voisine d'Orakzaï.

Et une bombe a explosé à proximité de la résidence d'un candidat du Parti national Awami (ANP), une autre formation laïque membre de la coalition sortante, à Mardan, ville du nord-ouest du pays.

Au moins 66 personnes ont été tuées depuis le 11 avril dans des attentats liés à la campagne en vue des élections législatives nationales du 11 mai au Pakistan, seul pays musulman doté de l'arme nucléaire.

Les talibans pakistanais du TTP, un groupe islamiste armé hostile à la tenue de ces élections jugées "non-islamiques" et opposé aux partis laïcs, a revendiqué une partie de ces attentats.

Ces violences ne mèneront toutefois pas à un report du scrutin, ont répété cette semaine le gouvernement, l'armée et les principaux partis politiques pakistanais.

AFP

Première publication : 04/05/2013

  • PAKISTAN

    Assassinat du procureur enquêtant sur le meurtre de Benazir Bhutto

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Nouvelle vague d'attentats contre des candidats laïcs et indépendants aux législatives

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    La détention préventive de Musharraf prolongée de deux semaines

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)