Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Macron, le virtuose du flou"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Show à Whirlpool"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Marine Le Pen et Emmanuel Macron ou le bras de fer de la communication politique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Marcus Miller sur la scène du festival de jazz de St Louis

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine le Pen et Emmanuel Macron face aux salariés de Whirlpool

En savoir plus

FOCUS

Tchétchénie : des homosexuels persécutés se confient

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Django", "Aurore", "Après la tempête" : les sorties ciné de la semaine

En savoir plus

FACE À FACE

Présidentielle 2017 : deux France en duel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, le président du renoncement"

En savoir plus

Moyen-orient

Craignant un massacre, des centaines de familles syriennes fuient Banias

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/05/2013

Les habitants des quartiers sunnites de Banias, bombardés vendredi, fuient cette ville du nord-ouest de la Syrie. Ils redoutent un massacre similaire à celui qui aurait fait une cinquantaine de victimes dans la localité voisine de Bayda.

Des centaines de familles fuyaient samedi les quartiers sunnites de Banias, une ville du nord-ouest de la Syrie, craignant un "nouveau massacre" après celui perpétré dans une localité voisine, selon une ONG.

"Des centaines de familles fuient les quartiers sunnites de Banias de crainte d'un nouveau massacre", a déclaré à l'AFP le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) Rami Abdel Rahmane.

"Ils ont commencé à fuir ce matin à l'aube les quartiers sunnites du sud de la ville en direction de Tartous et Jablé", respectivement au sud et au nord de Banias, a-t-il précisé.

Cet exode a débuté après des bombardements vendredi des quartiers sunnites, et des informations sur un "massacre" commis jeudi dans le village sunnite proche de Bayda.

Les bombardements vendredi sur le quartier de Ras al-Nabaa ont fait au moins neuf morts, selon M. Abdel Rahmane. "Davantage sont portées disparues, donc le bilan pourrait augmenter", a-t-il ajouté. Une vidéo de Ras al-Nabaa tournée par des militants et diffusée par l'OSDH montre un tas de corps ensanglantés dans une rue, avec parmi eux au moins un enfant.

L'OSDH avait fait état d'au moins 50 morts, en majorité des civils, à Bayda, disant que ces décès étaient le résultat d'exécution sommaires et de bombardements. La Coalition de l'opposition syrienne a dénoncé un "massacre à grande échelle". De son côté, le régime a affirmé avoir tué des "terroristes" à Bayda.

Avec les villes de Tartous et de Lattaquié notamment, Banias fait partie de ce qui est appelé le "pays alaouite" qui s'étend le long de la côte, la communauté dont est issu le président Bachar al-Assad.

AFP

Première publication : 04/05/2013

  • SYRIE

    L'aviation israélienne aurait mené un raid contre la Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les États-Unis évoquent du bout des lèvres l'idée d'armer les rebelles syriens

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : "On est passé d'une révolte à une guerre de religion"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)