Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ceci est mon corps"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Boujnah, directeur banque et marché, France & Bénélux, Banco Santander

En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

  • Les chrétiens fuient Mossoul, "un crime contre l'humanité" selon l'ONU

    En savoir plus

  • Didier Drogba tout proche d’un retour à Chelsea

    En savoir plus

Afrique

Abderrezak Mokri, nouveau visage du parti islamiste algérien MSP

© Capture d'écran Nessma

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/05/2013

Abderrezak Mokri a été élu samedi président du parti islamiste Mouvement de la société pour la paix (MSP). Il succède à Bouguerra Soltani, resté à la tête du parti pendant dix ans.

Le parti islamiste Mouvement de la société pour la paix (MSP) a un nouveau visage. La formation anciennement membre de l’Alliance présidentielle algérienne a choisi samedi 4 mai Abderrezak Mokri pour remplacer Bouguerra Soltani resté à la tête du parti pendant dix ans. "Le renouveau du parti interviendra quand les décisions prises au niveau de ses institutions seront respectées par tous, moi-même en premier", a déclaré Abderrezak Morkri dans une allocution après avoir été élu président du mouvement par 177 voix contre 65 lors du 5e congrès du mouvement tenu à Alger, selon l'agence APS. Il était en compétition pour ce poste avec Abderrahmane Saïdi, ancien président du Majlis Echoura (Conseil consultatif) du MSP.

Cap sur "les prochains rendez-vous électoraux"

Le président fraîchement élu a rappelé que le MSP "avait contribué, dans les circonstances qu’aura connues l’Algérie durant les années 1990, à la stabilité de l’État et la préservation des constantes nationales". Abderrezak Morkri a également rappelé que son mouvement intégrerait le gouvernement "quand le peuple lui accordera sa confiance lors des prochains rendez-vous électoraux".

Abderrezak Morkri représente une ligne plus radicale au sein de son parti et a longtemps collaboré avec le défunt Mahmoud Nahnah, fondateur de cette formation. Le MSP semble donc avoir choisi la voie de la rupture définitive avec les partis au pouvoir.

Troisième parti du Parlement jusqu'aux élections du 10 mai, le MSP avait décidé en janvier 2012, dans la foulée des Printemps arabes, de quitter l'Alliance présidentielle formée du Front de libération nationale (FLN, présidentiel) et du Rassemblement national démocratique (RND du Premier ministre de l'époque Ahmed Ouyahia) pour fonder une Alliance verte avec d'autres partis islamistes algériens.

Un parti désormais dans l'opposition

Mais les islamistes qui avaient été convaincus d'une victoire à l'instar de ce qui s'était passé chez leurs voisins tunisiens, marocains et égyptiens ont perdu la partie et sont désormais dans l'opposition. Lors des élections legislatives de mai 2012, le MSP n’avait ainsi obtenu que 66 sièges sur 462.

La première tâche d'Abderrezak Mokri sera donc d'unifier son parti et ce dans la perspective de l'élection présidentielle d'avril 2014.

Première publication : 05/05/2013

  • ALGÉRIE

    Fin de partie pour Abdelaziz Bouteflika ?

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    L'état de santé du président Bouteflika ne suscite "aucune inquiétude"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Commémoration de la guerre d'Algérie : trois dates et une polémique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)