Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

Moyen-orient

Les Saoudiennes autorisées à faire du sport dans les écoles privées

© AFP | La judokate saoudienne Wojdan Shaherkani, lors des JO de Londres.

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/05/2013

Le sport féminin est désormais autorisé en Arabie dans les écoles privées et à condition que sa pratique soit conforme à la charia. La promesse d'autoriser le sport aux filles dans les écoles publiques est toutefois restée lettre morte.

Les autorités saoudiennes ont légalisé la pratique du sport dans les écoles privées de jeunes filles à condition qu'elle soit conforme à la Charia (loi islamique), a rapporté dimanche la presse saoudienne.

La pratique du sport pour les jeunes filles reste interdite pour le moment dans les écoles publiques du royaume ultra-conservateur. Une promesse des autorités faite en 2011 d'autoriser le sport féminin dans les écoles publiques est restée lettre morte.

Parmi les conditions imposées aux écoles privées, celles-ci devront avoir des salles et des équipements appropriés pour permettre aux jeunes filles de pratiquer les activités sportives, a précisé à la presse le porte-parole du ministère, Mohammad ben Saad al-Doukhaïni.

Les élèves devront par ailleurs adhérer au code vestimentaire islamique et les établissements devront donner la priorité aux Saoudiennes dans le recrutement des entraîneurs et des superviseurs. Selon le porte-parole, les établissements privés proposaient déjà aux jeunes filles des activités sportives mais cette pratique n'était pas réglementée.

L'Arabie saoudite qui applique une version rigoriste de l'islam impose de fortes restrictions à la mixité, interdit aux femmes de conduire et de voyager seules.

La pratique du sport pour les femmes reste confidentielle dans le royaume. Sous la pression des instances sportives internationales, l'Arabie saoudite a envoyé deux athlètes femmes aux Jeux olympiques de Londres de l'été 2012.

Le Comité international olympique (CIO) avait accepté que la judokate et la coureuse saoudiennes prennent part aux compétitions avec la tête et le corps couverts, comme le veut le code vestimentaire islamique.

AFP
 

Première publication : 05/05/2013

  • JO - JUDO

    Le "voile" de la judokate saoudienne sème la discorde sur le tatami

    En savoir plus

  • ARABIE SAOUDITE

    Des Saoudiennes à l'Assemblée : "Une avancée significative mais symbolique"

    En savoir plus

  • INTERNET

    Cachez ces ".sex" que l’Arabie saoudite ne saurait voir

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)