Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Le professeur Rollin se rebiffe"

En savoir plus

FOCUS

Danemark : comment lutter contre la radicalisation des jeunes ?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Réformer la France : la recette Sarkozy

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Des enfants en cage pour frapper les esprits en Syrie et immersion avec les "fouilleurs" de Côte d'Ivoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ebola : le pire est-il passé ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Netanyahou à Washington : une visite controversée

En savoir plus

SUR LE NET

La police de Los Angeles accusée d'avoir tué un sans-abri

En savoir plus

SPORT

Que risque Leonardo pour avoir bousculé l'arbitre du match PSG-Valenciennes ?

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/05/2013

Le directeur sportif du PSG risque gros après avoir bousculé l'arbitre de la rencontre entre le PSG et Valenciennes, dimanche soir. Alors que Leonardo encourt une suspension de 6 à 12 mois, son club pourrait être sanctionné d'un retrait de points.

Le manager du PSG a vu rouge après le match nul de l’équipe de la capitale, dimanche soir, contre Valenciennes (1-1). 

Furieux contre l’arbitrage d’Alexandre Castro qui a expulsé le défenseur Thiago Silva à la 43e minute, Leonardo l’a bousculé dans les couloirs menant aux vestiaires à la fin de la rencontre avant d’être retenu par le président du club, Nasser Al-Khelaïfi.

Malgré la présence des caméras qui ont filmé la scène, Leonardo a nié ce coup d’épaule en conférence de presse. "Dans les couloirs, tout le monde a parlé avec tout le monde. Moi aussi. Je n’ai rien fait, rien dit de spécial", a-t-il déclaré très déçu que son équipe ait manqué l'occasion de s'assurer dès dimanche le titre de champion de France.

Le geste de Leonardo après le match

Lourdes sanctions

Mais ce geste pourrait lui coûter très cher. Si l’arbitre décide de rédiger un rapport complémentaire ou si la commission de visionnage se saisit du dossier, Leonardo sera convoqué par la commission de discipline. L’article 2.9 du règlement de la Ligue stipule, en effet, qu’une bousculade volontaire à l’encontre d’un officiel entraîne "une suspension maximale de six mois ferme s’il a eu lieu pendant la rencontre et d’un an s’il a eu lieu en dehors de la rencontre".

L’équipe du Paris Saint-Germain pourrait être également sanctionnée par un retrait de points, ferme ou avec sursis.

Un récidiviste

Le directeur sportif risque également de devoir s’expliquer devant le conseil d’éthique pour ses paroles contre l’arbitre.

En zone mixte, Leonardo s’est emporté verbalement contre Alexandre Castro qui a renvoyé Thiago Silva aux vestiaires pour avoir posé ses mains sur sa poitrine : "Pourquoi ce rouge ? C’est inacceptable. Je ne sais pas pourquoi il fait un match aussi important. Il est loin des actions, il se laisse porter par l’émotion, il est tendu, il perd le contrôle. L’autorité, on la gagne avec la compétence".

En décembre,le manager du PSG avait déjà écopé de deux matchs de suspension avec sursis pour avoir critiqué l’exclusion de Mamadou Sakho lors d’un match contre Montpellier.

L’ancien joueur brésilien n’en est pas à ses premiers mouvements d’humeur. En 1994, lors de la Coupe du monde aux États-Unis, il avait été expulsé et suspendu pour quatre matchs après un coup de coude sur le joueur américain Tab Ramos. Ce dernier avait du rester trois mois et demi à l'hopîtal pour une fracture de l'os malaire.

Avec dépêches

Un coup de coude de Leonardo lors du Mondial 1994

Première publication : 06/05/2013

  • FOOTBALL

    Ligue 1 : le sacre du PSG retardé après son match nul face à Valenciennes

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le PSG s'impose contre Évian et s'assure une place en Ligue des champions

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le PSG veut continuer à rêver d'un doublé

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)