Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

#BringBackOurInternet : la bataille numérique au Cameroun anglophone

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Chez nous", le populisme en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Cazeneuve en Chine : Pékin et Paris contre le protectionnisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, les clandestins, et les valeurs de l'Amérique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'illusion du Front national doit être démasquée"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Procès du Novotel d'Abidjan : 10 personnes accusés d'assassinat et séquestration

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Liban : le "coup de com" de Marine Le Pen sur le voile ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Yannick Jadot : "Des responsables du PS veulent piéger Benoît Hamon"

En savoir plus

LE DÉBAT

Lutte contre l’organisation ei en Irak : l'étau se resserre sur Mossoul

En savoir plus

Amériques

S'enraciner à San Diego

© Inediz | Enaam Husein et sa fille

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/05/2013

Pour refaire leur vie loin d'Irak, Enaam Husein et son mari ont un rêve : agrandir la famille avec un bébé né sur le sol américain.

Dix ans après l’invasion menée par les États-Unis en Irak, il reste difficile d’évaluer les véritables conséquences de cette guerre. Au-delà du nombre de morts civils et militaires, la vie de dizaines de milliers de personnes a été durablement affectée par ce conflit. C’est notamment le cas des 80 000 Irakiens qui ont fui leur pays pour s’installer aux États-Unis.

En chiffres - le bilan de la guerre (cliquez sur l'image)

Le webdocumentaire “My Beloved Enemy” donne la parole à ces Irakiens et ces Américains marqués par la guerre.

Ce sixième et dernier épisode suit les pas d'Enaam Husein, son mari et leur famille, un mois après leur arrivée à San Diego (Californie) en provenance d'Irak.

Pour refaire leur vie, les Husein ont un rêve : donner un petit frère ou une petite sœur américaine à leur fille unique. Grâce à une assistante sociale, Enaam, qui souffre de problèmes de fertilité suite à deux avortements pratiqués en Irak, a obtenu un rendez-vous dans une clinique spécialisée.

Première publication : 06/05/2013

  • MY BELOVED ENEMY

    Las Vegas, une terre d'opportunités pour les Irakiens-Américains

    En savoir plus

  • MY BELOVED ENEMY

    Un interprète irakien préfère l'exil à une mort certaine

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS - IRAK

    Musulmans et chrétiens d'Irak découvrent le "vivre ensemble" à Détroit

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)