Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement met-il la pression sur les médias français ?

En savoir plus

FOCUS

Espagne : le difficile combat contre les violences faites aux femmes

En savoir plus

FACE À FACE

Présidence Macron : le début des ennuis ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Wallay", un voyage initiatique au Burkina Faso

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, le Rwanda et les secrets des archives"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Code du travail : menu minceur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

De Rugy élu président de l'Assemblée : une occasion manquée pour la parité

En savoir plus

LE DÉBAT

PMA "pour toutes les femmes" : qu'implique l'avis du Comité d'éthique ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "Tant pis si la droite n'est pas une alternative incontournable au macronisme"

En savoir plus

Amériques

S'enraciner à San Diego

© Inediz | Enaam Husein et sa fille

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/05/2013

Pour refaire leur vie loin d'Irak, Enaam Husein et son mari ont un rêve : agrandir la famille avec un bébé né sur le sol américain.

Dix ans après l’invasion menée par les États-Unis en Irak, il reste difficile d’évaluer les véritables conséquences de cette guerre. Au-delà du nombre de morts civils et militaires, la vie de dizaines de milliers de personnes a été durablement affectée par ce conflit. C’est notamment le cas des 80 000 Irakiens qui ont fui leur pays pour s’installer aux États-Unis.

En chiffres - le bilan de la guerre (cliquez sur l'image)

Le webdocumentaire “My Beloved Enemy” donne la parole à ces Irakiens et ces Américains marqués par la guerre.

Ce sixième et dernier épisode suit les pas d'Enaam Husein, son mari et leur famille, un mois après leur arrivée à San Diego (Californie) en provenance d'Irak.

Pour refaire leur vie, les Husein ont un rêve : donner un petit frère ou une petite sœur américaine à leur fille unique. Grâce à une assistante sociale, Enaam, qui souffre de problèmes de fertilité suite à deux avortements pratiqués en Irak, a obtenu un rendez-vous dans une clinique spécialisée.

Première publication : 06/05/2013

  • MY BELOVED ENEMY

    Las Vegas, une terre d'opportunités pour les Irakiens-Américains

    En savoir plus

  • MY BELOVED ENEMY

    Un interprète irakien préfère l'exil à une mort certaine

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS - IRAK

    Musulmans et chrétiens d'Irak découvrent le "vivre ensemble" à Détroit

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)