Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Christine Salem, la voix du Maloya

En savoir plus

FOCUS

Dans les coulisses du spectacle chorégraphique du 14 juillet

En savoir plus

SUR LE NET

Israël : des selfies dans les abris anti-bombes

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Vidéo : hommage au dernier tirailleur sénégalais de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : Adidas remporte la Coupe, Nike le soulier d'or

    En savoir plus

  • L'Église anglicane accorde aux femmes le droit de devenir évêque

    En savoir plus

  • Tour de France : victime d'une chute, Alberto Contador abandonne

    En savoir plus

  • Disparition de Nadine Gordimer, l'écrivaine nobelisée et anti-apartheid

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : "Il n'est jamais trop tard pour rétablir l'histoire"

    En savoir plus

  • Vidéo : À Bamako, on préserve la mémoire des soldats maliens de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Ex-otage des Taliban, le controversé sergent Bergdahl reprend du service

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne progresse vers Lougansk

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Vidéo : le Costa Concordia flotte de nouveau

    En savoir plus

  • François Hollande promet des réformes urgentes et des baisses d'impôts

    En savoir plus

  • À Nice, les rassemblements pro-palestiniens interdits par la préfecture

    En savoir plus

  • Chine : des enfants-ouvriers dans l'usine d'un fournisseur de Samsung

    En savoir plus

  • La banque Citigroup paiera sept milliards de dollars pour éviter un procès

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • Vidéo : le champ de bataille des Dardanelles, un lieu de pèlerinage en Turquie

    En savoir plus

Afrique

Londres accueille le président kenyan malgré son inculpation par la CPI

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/05/2013

Alors qu'il est inculpé par la CPI pour crimes contre l'humanité, le nouveau président kenyan Uhuru Kenyatta s'est rendu sur invitation à Londres pour une visite officielle au cours de laquelle il assistera à une conférence sur la Somalie.

C’est un déplacement officiel qui devrait faire couler beaucoup d’encre. Pour la première fois depuis son élection à la tête de l’État kenyan, le nouveau président Uhuru Kenyatta, inculpé par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l'humanité, s’est rendu dimanche à Londres pour une visite officielle de trois jours.

Au cours de ce premier déplacement hors d'Afrique en tant que chef d'État, au cours duquel Kenyatta doit notamment participer mardi à une conférence internationale sur la Somalie, le président kenyan devrait avoir "des entretiens bilatéraux" avec le Premier ministre David Cameron, selon un communiqué de la présidence.

Kenyatta, investi début avril après avoir remporté dès le premier tour l'élection présidentielle du 4 mars dans son pays, est poursuivi pour son rôle présumé dans les violences qui avaient suivi le précédent scrutin présidentiel fin 2007 et qui avaient coûté la vie à près d’un millier de personnes. Alors que des centaines de Kikuyus - l’ethnie de Kenyatta - étaient tués par des ethnies rivales, celui-ci est accusé d’avoir financé les Mungiki, un gang de coupeurs de têtes, pour les venger.. Son procès à La Haye doit s'ouvrir en juillet.

L'invitation de Londres est donc d’autant plus surprenante que le Royaume-Uni avait dans un premier temps suivi la même attitude que les autres pays de l’Union européenne, à savoir : n'entretenir que des contacts indispensables avec toute personne inculpée par la CPI.

L'ambassadeur britannique au Kenya, Christian Turner, qui a remis l'invitation à Kenyatta en le rencontrant mercredi, s’est justifié en expliquant le rôle clé que jouait Nairobi dans la crise somalienne : "Le Kenya joue un rôle vital en Somalie, parce qu'il y a engagé quelque 5 000 soldats et qu'il accueille plus de réfugiés somaliens que n'importe quelle autre nation," avait expliqué l'ambassade britannique dans un communiqué.

Avec dépêches

Première publication : 06/05/2013

  • KENYA

    Uhuru Kenyatta prend officiellement ses fonctions de président du Kenya

    En savoir plus

  • KENYA

    Présidentielle kényane : les poursuites de la CPI ont-elles profité à Uhuru Kenyatta ?

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE KENYANNE

    Uhuru Kenyatta élu président d'un Kenya divisé

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)