Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le tourisme, moteur de l'économie espagnole

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

  • Air Algérie a perdu le contact avec un avion parti de Ouagadoudou

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : À Alep, les cratères d'obus deviennent des "piscines" pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

Asie - pacifique

Espionnage informatique : Pékin réfute les accusations du Pentagone

© Photo AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/05/2013

La Chine a rejeté avec force, ce mardi, un rapport du Pentagone qui l'accuse d'espionnage informatique dans le but de collecter des renseignements sur les programmes de défense américains.

La Chine a qualifié "d'accusations sans fondement" et de "bla-bla" les déclarations du Pentagone accusant les autorités chinoises de se livrer à l'espionnage pour acquérir des technologies au service de son programme de modernisation militaire.

Le département américain de la Défense avait cité pour la première fois dans son rapport annuel la Chine, accusée de prendre pour cible les réseaux de la défense américaine, suscitant les "graves préoccupations" du Pentagone.

Selon le rapport, la menace est d'autant plus grande que "les compétences requises pour ce type d'intrusions sont semblables à celles qui sont nécessaires pour attaquer de réseaux informatiques".

"Le gouvernement des Etats-Unis a continué à faire l'objet de (cyber) intrusions, dont certaines semblent directement attribuables au gouvernement chinois et à son armée", écrit le rapport, qui ajoute que le principal objectif des attaques est de recueillir de l'information pour le compte de l'industrie de la défense, des stratèges militaires et des dirigeants de l'Etat chinois.

Pékin considère de son côté ces accusations sans fondement. Le département de la Défense des Etats-Unis a plusieurs fois "émis des remarques irresponsables sur le développement normal et légitime de la défense chinoise, et a mis en avant lasoi-disant menace militaire chinoise", a déclaré la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying.

"Cela ne sert pas la confiance et la coopération mutuelle entre la Chine et les Etats-Unis", a-t-elle souligné, estimant que le renforcement de la défense chinoise avait uniquement pour but de protéger son "indépendance et sa souveraineté nationales".

Concernant les accusations de piratage, elle a souligné : "Nous nous opposons fermement à des critiques sans fondement et au matraquage (...) qui ne font que nuire aux efforts de coopération bilatérale et au dialogue."

Du côté américain, un haut responsable du département de la Défense a souligné que ce qui l'inquiétait le plus était le manque de transparence de la Chine.

"Ce qui me préoccupe est de savoir à quel point la modernisation en cours de l'armée chinoise se produit sans l'ouverture ni la transparence que d'autres demandent certainement à la Chine", a déclaré David Helvey, haut responsable du Pentagone chargé des affaires asiatiques, lors d'une conférence organisée sur le rapport.

Il a averti des "conséquences potentielles de ce manque de transparence sur les calculs de sécurité des autres (pays) de la région".

Pékin a annoncé en mars une hausse de 10,7% de ses dépenses militaires à 114 milliards de dollars (87 milliards d'euros), mais les dépenses réelles sont sans doute bien supérieures, selon David Helvey. En comparaison, les dépenses militaires des Etats-Unis dépassent les 500 milliards de dollars (382 milliards d'euros), ce que ne manque pas de rappeler Pékin.

Reuters

Première publication : 07/05/2013

  • ÉTATS-UNIS

    Barack Obama accuse officiellement Pékin de soutenir des cyberattaques

    En savoir plus

  • INTERNET

    Cyber-attaque contre la Corée du Sud : la balle est dans le camp chinois

    En savoir plus

  • INTERNET

    L’Unité 61398, nid de cyber-espions chinois ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)