Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

asie

Pyongyang joue l'apaisement en désarmant deux missiles

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/05/2013

Après avoir promis des mois durant les flammes de l'enfer à la Corée du Sud, Pyongyang a décidé de mettre ses menaces en sourdine en retirant deux missiles de leur site de lancement sur la côte est du pays, ont affirmé des responsables américains.

Serait-ce le début de la période de dégel entre Séoul et Pyongyang ? Lundi 6 mai, la Corée du Nord a décidé de retirer deux missiles de leur site de lancement sur la côte est du pays, ont annoncé des responsables américains. Un geste d’apaisement salutaire après plusieurs semaines de tension diplomatique qui avaient conduit les États-Unis et leurs alliés (Japon, Corée du Sud), à prendre des mesures en cas de tirs nord-coréens.



Tokyo et Séoul avaient en effet considérablement accru leur défense antimissiles face aux missiles "Musudan" nord-coréens prêts à être tirés à tout moment. Selon les experts militaires, ces armes auraient une portée théorique de plus de 5 500 km, ce qui leur permettrait vraisemblablement de pouvoir atteindre le continent américain. Les analystes ne sont cependant pas tous d'accord, certains estimant que Pyongyang ne les a jamais testés en conditions réelles.

Une "mer de flammes"

Quoi qu’il en soit, l’armée américaine avait elle déployé deux destroyers équipés d'armes antimissiles et de puissants radars pour contrer un possible lancement.

L'armée nord-coréenne a longtemps menacé Séoul de représailles immédiates si "un seul obus" tombait dans ses eaux lors de manœuvres militaires conjointes américano-sud-coréennes en cours. Elle avait également menacé les îles sud-coréennes frontalières leur promettant "une mer de flammes" si les Américains et Sud-Coréens s’en prenaient à Pyongyang.

À l’heure où le président américain Barack Obama reçoit mardi à la Maison Blanche son homologue sud-coréenne Park Geun-Hye, les tensions semblent s'apaiser. Il y a une "pause dans les provocations", a indiqué de son côté le porte-parole du Pentagone George Little pour qui les efforts de Pyongyang sont "indubitablement bénéfiques pour faire en sorte d'obtenir la stabilité et la paix dans la péninsule coréenne".

La péninsule vient de connaître une de ses pires crises depuis plusieurs années, déclenchée par le tir réussi d'une fusée nord-coréenne en décembre et un 3e essai nucléaire en février auxquels la communauté internationale a répliqué par de nouvelles sanctions, entraînant la colère de Pyongyang.

Avec dépêches

Première publication : 07/05/2013

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Les Sud-Coréens quittent à leur tour le site industriel de Kaesong

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Péninsule coréenne : John Kerry achève sa tournée asiatique au Japon

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Depuis Séoul, John Kerry somme Pyongyang de renoncer aux tirs de missile

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)