Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Mai 68 revisité à travers ses affiches

En savoir plus

FOCUS

France : les nouveaux partis politiques sur les bancs de l'école

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Entre les États-Unis et l'Iran, "le fossé"

En savoir plus

L’invité du jour

Roland Lehoucq : "On peut pratiquer les sciences en analysant Star Wars"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

France : nouvelle journée de grève des fonctionnaires

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Italie, année zéro ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : "oui" à 73% pour la réforme voulue par Nkurunziza

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les francs-maçons interdits de gouvernement en Italie

En savoir plus

LE DÉBAT

Italie : l'alliance qui fait trembler l'Europe

En savoir plus

FRANCE

Six membres de l'ETA arrêtés dans le centre et le sud de la France

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/05/2013

Six membres présumés de l'organisation terroriste ETA ont été arrêtés mardi à Blois, Brive-la-Gaillarde et Montpellier, a annoncé le ministère de l'Intérieur. Ils appartiendraient à l'appareil logistique du mouvement basque.

C’est une arrestation plutôt surprenante plus d’un an après l’annonce de l’ETA de mettre fin à tout violence. Pourtant, mardi 7 mai, six des membres de l'organisation basque ont été arrêtés à Blois, Brive-la-Gaillarde et Montpellier, a annoncé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

"Cinq des six personnes faisaient l'objet d'une inscription antérieure au fichier des personnes recherchées", ajoute le ministère. Selon une source proche de l'enquête, il s'agirait de membres de l'appareil logistique de l'organisation basque.

"Malgré les évolutions positives enregistrées sur le dossier au pays basque espagnol, notre territoire national n'a toujours pas cessé d'être une base de repli logistique et militaire pour les structures clandestines de l'organisation", ajoute le communiqué, qui se félicite de "l'excellence de la coopération franco-espagnole dans le domaine du renseignement et de la police judiciaire".

L'ETA, rendu responsable de la mort de 829 personnes en plus de 40 ans de lutte armée pour l'indépendance du Pays basque et de la Navarre, classé organisation terroriste par les États-Unis et l'Union européenne, a annoncé le 20 octobre 2011 mettre fin définitivement à la violence.

Le groupe refuse en revanche de se dissoudre et de rendre les armes comme l'exigent la France et l'Espagne.

Avec dépêches

Première publication : 07/05/2013

  • FRANCE

    "Txeroki", l'ancien chef militaire de l'ETA, condamné à 20 ans de prison

    En savoir plus

  • FRANCE

    Arrestation d'Aurore Martin : Manuel Valls provoque l’ire du Pays basque

    En savoir plus

  • ESPAGNE - FRANCE

    Après plus de quarante ans d'activité, ETA met fin à sa lutte armée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)