Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Culture

À Stockholm, le musée ABBA conquiert le cœur des fans du disco

© AFP

Vidéo par France 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/05/2013

Les visiteurs se sont pressés ce mardi à l'ouverture publique du musée ABBA à Stockholm. Ce temple dédié à la gloire du groupe phare des années disco compte attirer des centaines de milliers de personnes cette année.

Les fans se sont pressés ce mardi 7 mai dès l'ouverture des portes du musée ABBA à Stockholm, temple à la gloire du groupe suédois phare des années disco.

Björn Ulvaeus, chanteur, guitariste et parolier du groupe, s'est beaucoup engagé dans le projet. Réservé au départ à l'idée de devenir un objet de musée, il s'est finalement investi dans l’opération, y compris financièrement. "La pop music avance avec une force irrépressible. Un musée, c'est quelque chose de permanent, a-t-il indiqué à l'AFP, ça va être dans les guides !"

Les premiers visiteurs, âgés en moyenne d'une quarantaine d'années, sont venus du monde entier pour admirer la reconstitution, sur 1 300 m2, de l’histoire de leurs idoles, avec leurs instruments, leurs costumes, leurs disques d’or et leurs photos.

"Je suis tellement ému, c'est tellement fantastique que nous puissions voir l'histoire d'ABBA. J'avais 8 ans quand ils ont remporté le concours de l’Eurovision de la chanson en 1974, confie à l'AFP Henrik Ahlen, un Suédois de 46 ans.

Le visiteur peut également chanter virtuellement avec leurs stars.

"Les activités interactives sont géniales : être sur scène, chanter dans le studio d'enregistrement et pouvoir ensuite tout télécharger sur son ordinateur", ont assuré en chœur Claudia, 49 ans, et Natascha, 44 ans, venues spécialement d'Allemagne. "C'est un moment dont je vais me souvenir longtemps !", a affirmé Louise, une Suédoise de 47 ans, après sa performance.

Björn Ulvaeus a précisé ce lundi, au cours d'une conférence de presse : "Dans le musée vous pouvez nous voir ensemble. Vous ne pourrez pas voir ça de plus près", écartant ainsi tout projet de reformer le groupe.

Les quatre Suédois ont marqué les années 1970 avec leurs mélodies entraînantes, leur exubérance vestimentaire et leurs clips kitsch. Bien que le groupe se soit séparé en 1982, leurs albums continuent à se vendre à plus de 3 millions d'exemplaires par an.

Le musée compte attirer 250 000 visiteurs en 2013. Le prix du billet d’entrée est fixé à 195 couronnes - près de 23 euros.

Avec dépêches

Première publication : 07/05/2013

COMMENTAIRE(S)