Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

SUR LE NET

Hommages aux victimes du naufrage en Corée du sud

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : fusillade à Sloviansk, les séparatistes demandent l'aide de Moscou

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad se rend dans la ville chrétienne de Maaloula pour la fête de Pâques

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps repêchés du ferry naufragé

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

EUROPE

Un élu norvégien veut interdire son pays aux Roms et aux Français

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/05/2013

Un député norvégien, Per Sandberg, a proposé de fermer l’accès du territoire de son pays aux Roms, aux Bulgares ... et aux Français. Selon l’élu, les habitants de l’Hexagone seraient connus pour être des "criminels notoires".

Les Français devenus persona non grata en Norvège ? L’idée a de quoi faire sourire, elle est pourtant très sérieusement défendue par un député norvégien, Per Sandberg, un élu du parti populiste le Progrès norvégien (FrP).

L’homme, connu pour ses positions extrémistes, estime qu’il serait préférable pour son pays de ne pas accueillir les Bulgares, les Roms… et les Français sur le territoire norvégien. "Ils doivent être arrêtés à la frontière (…). Ces trois catégories de personnes troublent l’ordre public et sont une menace pour la paix", a ainsi déclaré le député.

"Les Français se livrent souvent à des activités criminelles"

Pour Per Sandberg, stopper l’arrivée des Français est une mesure de sécurité publique. "Il est désormais prouvé que les Français se livrent souvent à des activités criminelles, a-t-il lâché. Nous devons immédiatement stopper ce flux de mendicité et de criminalité."

Ce n’est pas la première fois que Pan Sandberg se distingue par des propositions de loi, au mieux , farfelues, au pire, xénophobes. En 1999, il soutenait une mesure proposant d’expulser du territoire les immigrés dont les enfants avaient été condamnés. En 2006, il avait affirmé qu’une grande partie de la population norvégienne était soumise à la charia, la loi islamique.

Dans un communiqué, l’ambassade de France à Oslo a fait part de sa profonde surprise des propos tenus par l’élu et de l’émotion suscitée dans la communauté française de Norvège". En retour, le conseiller en communication du FrP a présenté ses "vives excuses" à l’ambassade et à la communauté française.

Première publication : 07/05/2013

  • FRANCE

    Amnesty International : "Montrer que les Roms ne sont pas des sous-hommes"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Pour Manuel Valls, les Roms "ne souhaitent pas s'intégrer"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)