Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

EUROPE

Un élu norvégien veut interdire son pays aux Roms et aux Français

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/05/2013

Un député norvégien, Per Sandberg, a proposé de fermer l’accès du territoire de son pays aux Roms, aux Bulgares ... et aux Français. Selon l’élu, les habitants de l’Hexagone seraient connus pour être des "criminels notoires".

Les Français devenus persona non grata en Norvège ? L’idée a de quoi faire sourire, elle est pourtant très sérieusement défendue par un député norvégien, Per Sandberg, un élu du parti populiste le Progrès norvégien (FrP).

L’homme, connu pour ses positions extrémistes, estime qu’il serait préférable pour son pays de ne pas accueillir les Bulgares, les Roms… et les Français sur le territoire norvégien. "Ils doivent être arrêtés à la frontière (…). Ces trois catégories de personnes troublent l’ordre public et sont une menace pour la paix", a ainsi déclaré le député.

"Les Français se livrent souvent à des activités criminelles"

Pour Per Sandberg, stopper l’arrivée des Français est une mesure de sécurité publique. "Il est désormais prouvé que les Français se livrent souvent à des activités criminelles, a-t-il lâché. Nous devons immédiatement stopper ce flux de mendicité et de criminalité."

Ce n’est pas la première fois que Pan Sandberg se distingue par des propositions de loi, au mieux , farfelues, au pire, xénophobes. En 1999, il soutenait une mesure proposant d’expulser du territoire les immigrés dont les enfants avaient été condamnés. En 2006, il avait affirmé qu’une grande partie de la population norvégienne était soumise à la charia, la loi islamique.

Dans un communiqué, l’ambassade de France à Oslo a fait part de sa profonde surprise des propos tenus par l’élu et de l’émotion suscitée dans la communauté française de Norvège". En retour, le conseiller en communication du FrP a présenté ses "vives excuses" à l’ambassade et à la communauté française.

Première publication : 07/05/2013

  • FRANCE

    Amnesty International : "Montrer que les Roms ne sont pas des sous-hommes"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Pour Manuel Valls, les Roms "ne souhaitent pas s'intégrer"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)