Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

EUROPE

Un élu norvégien veut interdire son pays aux Roms et aux Français

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/05/2013

Un député norvégien, Per Sandberg, a proposé de fermer l’accès du territoire de son pays aux Roms, aux Bulgares ... et aux Français. Selon l’élu, les habitants de l’Hexagone seraient connus pour être des "criminels notoires".

Les Français devenus persona non grata en Norvège ? L’idée a de quoi faire sourire, elle est pourtant très sérieusement défendue par un député norvégien, Per Sandberg, un élu du parti populiste le Progrès norvégien (FrP).

L’homme, connu pour ses positions extrémistes, estime qu’il serait préférable pour son pays de ne pas accueillir les Bulgares, les Roms… et les Français sur le territoire norvégien. "Ils doivent être arrêtés à la frontière (…). Ces trois catégories de personnes troublent l’ordre public et sont une menace pour la paix", a ainsi déclaré le député.

"Les Français se livrent souvent à des activités criminelles"

Pour Per Sandberg, stopper l’arrivée des Français est une mesure de sécurité publique. "Il est désormais prouvé que les Français se livrent souvent à des activités criminelles, a-t-il lâché. Nous devons immédiatement stopper ce flux de mendicité et de criminalité."

Ce n’est pas la première fois que Pan Sandberg se distingue par des propositions de loi, au mieux , farfelues, au pire, xénophobes. En 1999, il soutenait une mesure proposant d’expulser du territoire les immigrés dont les enfants avaient été condamnés. En 2006, il avait affirmé qu’une grande partie de la population norvégienne était soumise à la charia, la loi islamique.

Dans un communiqué, l’ambassade de France à Oslo a fait part de sa profonde surprise des propos tenus par l’élu et de l’émotion suscitée dans la communauté française de Norvège". En retour, le conseiller en communication du FrP a présenté ses "vives excuses" à l’ambassade et à la communauté française.

Première publication : 07/05/2013

  • FRANCE

    Amnesty International : "Montrer que les Roms ne sont pas des sous-hommes"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Pour Manuel Valls, les Roms "ne souhaitent pas s'intégrer"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)