Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCO

La campagne électorale menace-t-elle la reprise ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'écrivain Yasmina Khadra, amoureux de Cuba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Dilma Roussef : discours émouvant, mais sans plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Présidentielle 2017 : "des patrons sans illusion"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Dissimulation fiscale : Apple pourrait écoper d’une amende record

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Jean-Pierre Chevènement embourbé dans les gaffes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libreville retient son souffle dans l'attente des résultats de la présidentielle

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement (partie 1)

En savoir plus

Asie - pacifique

Le bilan de l’effondrement de l’immeuble de Dacca continue à s'alourdir

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/05/2013

Quinze jours après l'effondrement d'un immeuble abritant des ateliers de confection à Dacca, de nouveaux corps ont été découverts, portant le bilan à 912 morts. L'incendie d'une usine textile a également fait huit morts dans la nuit.

Le bilan du pire accident industriel au Bangladesh dépasse désormais les 900 morts, a annoncé jeudi l'armée, après la découverte de de nouveaux corps dans les décombres d'un immeuble du secteur textile qui s'est effondré le mois dernier près de Dacca.

"Le bilan s'élève désormais à 912 morts", a indiqué à l'AFP le lieutenant Sadiq Walid, un responsable de la salle de contrôle chargée de coordonner les opérations de déblaiement. Le bilan, qui était jusque-là de 803 morts, s'est alourdi avec la découverte d'une centaine de corps au cours de la nuit.

Au moins huit personnes ont par ailleurs péri dans l'incendie d'une usine textile à Dacca qui s'est déclaré dans la nuit de mercredi à jeudi au troisième niveau d'un immeuble qui en compte onze.

Les victimes sont mortes par asphyxie, piégées dans un escalier par "de la fumée toxique émise par des vêtements en acrylique", a indiqué à l'AFP le directeur opérationnel des pompiers du Bangladesh, Mahbubur Rahman.

Le Bangladesh a annoncé mercredi la fermeture de 18 usines textiles à Dacca et Chittagong, la deuxième ville du pays, après s'être engagé auprès de l'Organisation internationale du travail (OIT) à prendre des mesures immédiates pour renforcer la sécurité dans les ateliers après le drame du 24 avril.

Le Rana Plaza, un immeuble de neuf étages, s'était effondré près de Dacca après que des ouvriers avaient signalé la veille des fissures sur le bâtiment.

AFP

Première publication : 09/05/2013

  • BANGLADESH

    Dacca ordonne la fermeture de 18 usines après l'effondrement d'un immeuble

    En savoir plus

  • BANGLADESH

    Drame à Dacca : "Il faut mettre la pression sur les marques occidentales"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)