Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bachar al-Assad au 20H

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du sud : l'armée déployée pour faire face aux violences xénophobes

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Le plan de Hollande pour l'emploi des jeunes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le Bureau des légendes" : Une série d'espionnage entre psychologie et action

En savoir plus

FOCUS

Beate et Serge Klarsfeld : un couple qui a dédié sa vie à la traque des nazis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Méditerranée : "Le cimetière marin"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Derrière les islamistes, les bassistes"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Selon Pierre-René Lemas (CDC), il faut commencer à baisser les impôts

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Méditerranée : Deux fois plus de morts que pour le Titanic en un an

En savoir plus

FRANCE

Le journaliste de FRANCE 24 Roméo Langlois reçoit le Prix Albert-Londres

Vidéo par Vanessa TSANGA TABI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/05/2013

Presque un an après sa libération par les FARC, Roméo Langlois, journaliste de FRANCE 24, a reçu vendredi à Montréal le prestigieux Prix Albert-Londres 2013 pour son reportage "Colombie : à balles réelles", diffusé en juin 2012.

Le correspondant de la chaîne de télévision FRANCE 24 en Colombie, Roméo Langlois, âgé de 36 ans, a reçu, vendredi 10 mai, le prestigieux Prix Albert-Londres, à la Grande Bibliothèque de Montréal, pour son reportage "Colombie : à balles réelles",

diffusé en juin 2012 sur FRANCE 24. 

Le journaliste, qui avait été capturé le 28 avril 2012 par les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), filmait une opération antidrogue dans la jungle au moment de son enlèvement.

"J’ai été très heureux et très honoré d’apprendre que j’avais remporté le prix Albert Londres", confie Roméo Langlois. "J’ai aussi des sentiments très mélangés. Gagner ce prix m’a aussitôt replongé dans ce passé douloureux. J’ai beaucoup repensé au sergent Cortès, chargé d’assurer ma sécurité, qui a perdu la vie pendant le tournage. Je lui dédie ce prix."

Très ému par la récompense, qu'il a manquée à plusieurs reprises, le journaliste entend associer d'autres noms à cette distinction. "Je la dédie également à la journaliste Pascale Mariani, qui a collaboré au documentaire. J’ai regretté qu’elle ne soit pas associée au prix, j’aurai préféré que nous le recevions ensemble. Je remercie aussi tous les Français et Colombiens qui m’ont aidé."

Le lauréat du 29e Prix Albert-Londres de l'audiovisuel "espère toutefois que le prix fera naître une vraie réflexion autour de ce conflit fratricide qui sévit en Colombie."

La caméra salvatrice

Le reportage de 26 minutes montre aussi bien le départ de l’armée en mission, l'embuscade des Farc, que la mort filmée en direct du sergent Cortès chargé de la protection de Roméo Langlois. Le film s'achève ensuite brusquement, en plein milieu des combats, quelques secondes avant que le journaliste, blessé au bras, ne soit capturé par les Farc et détenu pendant 33 jours dans la jungle.

"La caméra a eu quelque chose de salvateur", confiera-t-il, plus tard, sur FRANCE 24. "C'est la caméra qui aide le journaliste à rester lucide justement [au moment de l'embuscade]. Elle nous permet de continuer à filmer. On réfléchit à la fois à l'image et à la situation qui se déroule autour de nous pour savoir par où on va pouvoir s'échapper".

<h1>Colombie : A balles réelles</h1> <img src="http://www.france24.com/static/infographies/romeo_langlois/vod/bannerfacebook_fr.jpg" _fcksavedurl="http://www.france24.com/static/infographies/romeo_langlois/vod/bannerfacebook_fr.jpg" border="0" /> <p>Le documentaire évènement de Roméo Langlois chez les FARC en exclusivité sur FRANCE24.com</p>

Première publication : 09/05/2013

COMMENTAIRE(S)