Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

FRANCE

Pour la première fois, les dates du ramadan fixées à l'avance en France

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/05/2013

Le ramadan aura lieu du 9 juillet au 8 août : ainsi en a décidé le Conseil français du culte musulman. Pour la première fois, l’instance représentative des musulmans de France a utilisé des calculs astronomiques pour déterminer les dates à l’avance.

Jusqu'à présent, le Conseil français du culte musulman (CFCM) attendait la veille du mois de jeûne pour annoncer les dates du ramadan. Mais cette année, le CFCM a adopté un calcul astronomique basé sur le calendrier lunaire pour déterminer à l'avance les dates du jeûne musulman. Le ramadan débutera donc le 9 juillet et la fête de l'Aïd el-Fitr se déroulera le 8 août.

"C'est une bonne chose. Il faut évoluer un peu. À partir du moment où nous avons les moyens techniques de fixer les horaires, il n'y a pas de raison de ne pas évoluer", a réagi auprès de l'AFP Mohamed Meniri, président de l'association Islam pour tous, qui gère la mosquée de Bondy, en Seine-Saint-Denis. "C'est exactement comme les horaires des prières [...], les gens ne regardent plus le soleil mais leurs montres et ça nous arrange très bien", a-t-il ajouté.

Plusieurs communautés de croyants procèdent déjà ainsi en Turquie, au Liban, en Libye, à Brunei et en Malaisie, précise Mohammed Moussaoui. Le président du CFCM a vanté les avantages de cette "révolution" : "La prévision, l'organisation et la planification".

Les salariés musulmans pourront ainsi plus facilement demander des jours de congés à leurs employeurs, les établissements scolaires pourront prendre les fêtes musulmanes en compte pour fixer les calendriers d'examens et les abattoirs pourront mieux organiser leur activité, a détaillé l'instance représentative des musulmans.

Le changement de détermination du calendrier lunaire a été l'un des premiers chantiers du CFCM rénové après une réforme de ses statuts, en février, qui a ramené dans l'instance toutes les composantes de l'islam de France.

"Convaincre les musulmans de suivre ce calendrier"

Selon la tradition, c'est l'observation à l'œil nu de la nouvelle lune qui signale le début du mois de ramadan. Comme le premier croissant n'est pas toujours visible partout et au même moment, le jeûne commence souvent avec un jour d'intervalle suivant le pays où l'on se trouve.

Longtemps les musulmans de France ont suivi le calendrier de leur pays d'origine avant que le CFCM n'instaure son propre arbitrage afin de "préserver l'unité des musulmans de France". Tous les fidèles ne suivaient cependant pas sa décision.

Il n'est donc pas sûr que la date fixée cette année par le CFCM soit plus respectée. "Il va falloir convaincre nos frères en France de suivre ce calendrier", a ainsi déclaré Abdallah Zekri, président de l'Observatoire contre l'islamophobie. "Il y a un certain charme de ne pas savoir jusqu'à la veille", estime ainsi Mohammed Henniche, secrétaire général de l'Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93). Selon lui, cette réforme "n'est pas une demande des musulmans mais de l'administration". Elle risque donc d'être "très mal perçue parce que les gens aiment cette tradition".

Pendant le mois du ramadan, qui dure entre 29 et 30 jours, tout croyant doit s'abstenir de s'alimenter, de boire et d'avoir des relations sexuelles, du lever au coucher du soleil.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 10/05/2013

  • FRANCE

    Un rapport américain épingle la France pour sa "laïcité agressive"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Tags racistes et islamophobes dans une mosquée de la région parisienne

    En savoir plus

  • PHOTOGRAPHIE

    Le voile islamique au-delà des clichés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)