Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Israël, le casse-tête des compagnies aériennes

En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : les drapeaux en berne en France, l'enquête se poursuit

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Gaza : Washington et l’ONU exigent un cessez-le-feu "sans condition"

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Air Algérie : des proches de victimes se recueillent sur les lieux du crash

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • En images : affrontements à Paris, en marge de la manifestation pro-Gaza interdite

    En savoir plus

  • Syrie : l'EIIL prend une base de l'armée mais perd un champ gazier

    En savoir plus

  • Crash d'Air Algérie : tous les corps vont être ramenés en France

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

FRANCE

Pour la première fois, les dates du ramadan fixées à l'avance en France

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/05/2013

Le ramadan aura lieu du 9 juillet au 8 août : ainsi en a décidé le Conseil français du culte musulman. Pour la première fois, l’instance représentative des musulmans de France a utilisé des calculs astronomiques pour déterminer les dates à l’avance.

Jusqu'à présent, le Conseil français du culte musulman (CFCM) attendait la veille du mois de jeûne pour annoncer les dates du ramadan. Mais cette année, le CFCM a adopté un calcul astronomique basé sur le calendrier lunaire pour déterminer à l'avance les dates du jeûne musulman. Le ramadan débutera donc le 9 juillet et la fête de l'Aïd el-Fitr se déroulera le 8 août.

"C'est une bonne chose. Il faut évoluer un peu. À partir du moment où nous avons les moyens techniques de fixer les horaires, il n'y a pas de raison de ne pas évoluer", a réagi auprès de l'AFP Mohamed Meniri, président de l'association Islam pour tous, qui gère la mosquée de Bondy, en Seine-Saint-Denis. "C'est exactement comme les horaires des prières [...], les gens ne regardent plus le soleil mais leurs montres et ça nous arrange très bien", a-t-il ajouté.

Plusieurs communautés de croyants procèdent déjà ainsi en Turquie, au Liban, en Libye, à Brunei et en Malaisie, précise Mohammed Moussaoui. Le président du CFCM a vanté les avantages de cette "révolution" : "La prévision, l'organisation et la planification".

Les salariés musulmans pourront ainsi plus facilement demander des jours de congés à leurs employeurs, les établissements scolaires pourront prendre les fêtes musulmanes en compte pour fixer les calendriers d'examens et les abattoirs pourront mieux organiser leur activité, a détaillé l'instance représentative des musulmans.

Le changement de détermination du calendrier lunaire a été l'un des premiers chantiers du CFCM rénové après une réforme de ses statuts, en février, qui a ramené dans l'instance toutes les composantes de l'islam de France.

"Convaincre les musulmans de suivre ce calendrier"

Selon la tradition, c'est l'observation à l'œil nu de la nouvelle lune qui signale le début du mois de ramadan. Comme le premier croissant n'est pas toujours visible partout et au même moment, le jeûne commence souvent avec un jour d'intervalle suivant le pays où l'on se trouve.

Longtemps les musulmans de France ont suivi le calendrier de leur pays d'origine avant que le CFCM n'instaure son propre arbitrage afin de "préserver l'unité des musulmans de France". Tous les fidèles ne suivaient cependant pas sa décision.

Il n'est donc pas sûr que la date fixée cette année par le CFCM soit plus respectée. "Il va falloir convaincre nos frères en France de suivre ce calendrier", a ainsi déclaré Abdallah Zekri, président de l'Observatoire contre l'islamophobie. "Il y a un certain charme de ne pas savoir jusqu'à la veille", estime ainsi Mohammed Henniche, secrétaire général de l'Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93). Selon lui, cette réforme "n'est pas une demande des musulmans mais de l'administration". Elle risque donc d'être "très mal perçue parce que les gens aiment cette tradition".

Pendant le mois du ramadan, qui dure entre 29 et 30 jours, tout croyant doit s'abstenir de s'alimenter, de boire et d'avoir des relations sexuelles, du lever au coucher du soleil.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 10/05/2013

  • FRANCE

    Un rapport américain épingle la France pour sa "laïcité agressive"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Tags racistes et islamophobes dans une mosquée de la région parisienne

    En savoir plus

  • PHOTOGRAPHIE

    Le voile islamique au-delà des clichés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)