Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls est-il capable de rassembler les socialistes ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'Organisation de l'Etat islamique perd la ville de Syrte, son fief en Libye

En savoir plus

FOCUS

Italie : la région désertée de Basilicate reprend vie grâce aux migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Richard Bona, l'un des bassistes les plus doués de sa génération

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pierre Conesa : "L’Arabie saoudite a une diplomatie à deux facettes"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"La Turquie ne peut pas se passer de l'Europe"

En savoir plus

Moyen-orient

Libération des quatre Casques bleus enlevés près du plateau du Golan

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/05/2013

Les quatre Casques bleus philippins capturés le 7 mai alors qu'ils patrouillaient à proximité du plateau du Golan ont été libérés. Des rebelles syriens avaient revendiqué leur enlèvement, effectué, selon eux, dans le seul but de les protéger.

Les autorités philippines ont annoncé, ce dimanche, que quatre de leurs ressortissants, des Casques bleus de la Force des Nations unies chargée de l'observation du désengagement sur le Golan (FNUOD), ont été relâchés par les rebelles syriens qui les retenaient pour leur propre "sécurité".

"Ils ont été libérés et remis au commandant du bataillon philippin sur le plateau du Golan", a déclaré le brigadier général Domingo Tutaan, en ajoutant que ces soldats se portaient bien.

Selon la chaîne d'information Al-Djazira, basée au Qatar, ces quatre Casques bleus ont été "transférés en Israël". À Jérusalem, un responsable israélien a indiqué que, "d'après ce que nous savons, ils ont regagné la position des Nations unies où ils avaient été enlevés".

21 Casques bleus déjà enlevés début mars

Ces soldats avaient été capturés mardi 7 mai alors qu'ils patrouillaient en Syrie, sur la ligne de cessez-le-feu avec Israël, près du plateau du Golan occupé par l'État hébreu depuis 1967. Les rebelles syriens de la Brigade des martyrs de Yarmouk avaient revendiqué l'enlèvement qui avait pour but, selon eux, de protéger ces militaires à la suite d'accrochages dans ce no man's land.

Des rebelles syriens avaient enlevé, au début du mois de mars, pendant plusieurs jours, 21 autres Casques bleus philippins de la FNUOD dans cette même zone. Cette force compte, au total, un millier de membres et est chargée depuis 1974 de faire respecter un cessez-le-feu sur le plateau du Golan.

Avec dépêches

Première publication : 12/05/2013

  • SYRIE -ISRAËL

    Le Hezbollah prêt à aider la Syrie à reconquérir le Golan

    En savoir plus

  • SYRIE

    Quatre casques bleus philippins enlevés près du plateau du Golan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)