Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

FRANCE

Coronavirus : surveillance renforcée après un deuxième cas de contamination

© AFP | La ministre de la Santé, Marisol Touraine

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/05/2013

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé que tous ceux qui ont été en contact avec les deux malades seraient étroitement surveillés. Pour les médecins, il n'y a pas d'inquiétude excessive à avoir quant à la propagation du virus.

Les personnes ayant été en contact avec les deux malades atteints par le nouveau coronavirus font l'objet d'une surveillance rapprochée des autorités sanitaires, a indiqué dimanche Marisol Touraine, estimant toutefois qu'il ne fallait pas "susciter de l'inquiétude".

"Nous avons deux cas, deux malades, nous faisons en sorte d'avoir des contacts avec toutes les personnes qui les ont approchés (...) nous sommes d'une très grande vigilance", a indiqué la ministre de la Santé lors d'une conférence de presse au siège de l'InVS à Saint-Maurice, près de Paris.

Mais "les professionnels, les médecins considèrent qu'il n'y a pas lieu d'avoir une inquiétude excessive", a-t-elle ajouté.

"Trois enquêtes sont actuellement menées par l'Institut de veille sanitaire sur les personnes de l'entourage du premier malade, de la deuxième personne atteinte à Lille et aussi des personnes qui ont participé au voyage organisé dans la péninsule arabique au cours duquel le premier malade a été atteint", a-t-elle dit.

124 personnes en contact avec le premier malade ont été identifiées et contactées, a rappelé la ministre. Ce volet des investigations conduites par l'InVS est "pratiquement achevée", a indiqué la directrice générale de cet institut, Françoise Weber.

Pour le deuxième cas positif, 38 personnes, "essentiellement de son entourage", ont déjà été identifiées pour être ensuite contactées par l'Institut de veille sanitaire (InVS).

Mme Weber a indiqué qu'il leur était recommandé de suivre des mesures d'hygiène et de porter un masque en cas de survenue de symptômes grippaux. Ces 38 personnes seront contactées tous les jours pour savoir si elles déclarent des symptômes.

Parmi ce groupe, on compte "un petit nombre de très proches en contact rapproché et prolongé" avec le second malade, à qui les autorités de santé ont recommandé de rester à domicile.

Par ailleurs, 39 personnes de nationalité française ou belge qui ont participé du 9 au 17 avril au voyage dans les Emirats arabes unis auquel a participé le premier malade ont été contactées et aussi l'objet d'une surveillance de la part de l'InVs.

Il n'y a pas d'inquiétude particulière parmi ce groupe, car aucun n'a exprimé les symptômes du nCoV. Compte tenu des temps d'incubation, ils auraient dû déjà avoir symptômes s'ils avaient été infectés, a précisé Mme Weber.

L'InVS mène aussi une enquête avec l'aide de ce groupe de voyageurs pour savoir à quel moment le premier patient Français a pu être en contact avec des animaux porteurs du nCoV.

On pense que le réservoir de ce virus --diagnostiqué chez 34 personnes dans le monde dont plus de la moitié sont morts-- se trouve chez des animaux, en Arabie saoudite et dans des pays voisins. Une hypothèse est qu'il proviendrait de chauve-souris.

Le Pr Arnaud Fontanet, responsable de l'unité des maladies émergentes à l'Institut Pasteur a souligné "les grandes similitudes" de cette nouvelle menace avec l'épidémie de Sras, provoquée en 2003 par un autre virus de la famille des coronavirus, en Chine et en Asie avec un peu plus de 8.000 cas dont plus de 600 morts.

Dans les deux cas, les symptômes sont respiratoires et la transmission s'exerce par voie respiratoire et par contact rapproché, plutôt avec des postillons, a indiqué cet expert soulignant que, grâce notamment aux mesures de prévention prises à l'époque, il avait été "possible de contenir" la propagation du virus.

AFP
 

Première publication : 12/05/2013

  • FRANCE

    Coronavirus : un deuxième cas de contamination confirmé

    En savoir plus

  • FRANCE

    Coronavirus : deux cas posent toujours question

    En savoir plus

  • FRANCE

    Coronavirus : trois cas suspects dans le Nord-Pas-de-Calais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)