Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

FRANCE

Coronavirus : surveillance renforcée après un deuxième cas de contamination

© AFP | La ministre de la Santé, Marisol Touraine

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/05/2013

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé que tous ceux qui ont été en contact avec les deux malades seraient étroitement surveillés. Pour les médecins, il n'y a pas d'inquiétude excessive à avoir quant à la propagation du virus.

Les personnes ayant été en contact avec les deux malades atteints par le nouveau coronavirus font l'objet d'une surveillance rapprochée des autorités sanitaires, a indiqué dimanche Marisol Touraine, estimant toutefois qu'il ne fallait pas "susciter de l'inquiétude".

"Nous avons deux cas, deux malades, nous faisons en sorte d'avoir des contacts avec toutes les personnes qui les ont approchés (...) nous sommes d'une très grande vigilance", a indiqué la ministre de la Santé lors d'une conférence de presse au siège de l'InVS à Saint-Maurice, près de Paris.

Mais "les professionnels, les médecins considèrent qu'il n'y a pas lieu d'avoir une inquiétude excessive", a-t-elle ajouté.

"Trois enquêtes sont actuellement menées par l'Institut de veille sanitaire sur les personnes de l'entourage du premier malade, de la deuxième personne atteinte à Lille et aussi des personnes qui ont participé au voyage organisé dans la péninsule arabique au cours duquel le premier malade a été atteint", a-t-elle dit.

124 personnes en contact avec le premier malade ont été identifiées et contactées, a rappelé la ministre. Ce volet des investigations conduites par l'InVS est "pratiquement achevée", a indiqué la directrice générale de cet institut, Françoise Weber.

Pour le deuxième cas positif, 38 personnes, "essentiellement de son entourage", ont déjà été identifiées pour être ensuite contactées par l'Institut de veille sanitaire (InVS).

Mme Weber a indiqué qu'il leur était recommandé de suivre des mesures d'hygiène et de porter un masque en cas de survenue de symptômes grippaux. Ces 38 personnes seront contactées tous les jours pour savoir si elles déclarent des symptômes.

Parmi ce groupe, on compte "un petit nombre de très proches en contact rapproché et prolongé" avec le second malade, à qui les autorités de santé ont recommandé de rester à domicile.

Par ailleurs, 39 personnes de nationalité française ou belge qui ont participé du 9 au 17 avril au voyage dans les Emirats arabes unis auquel a participé le premier malade ont été contactées et aussi l'objet d'une surveillance de la part de l'InVs.

Il n'y a pas d'inquiétude particulière parmi ce groupe, car aucun n'a exprimé les symptômes du nCoV. Compte tenu des temps d'incubation, ils auraient dû déjà avoir symptômes s'ils avaient été infectés, a précisé Mme Weber.

L'InVS mène aussi une enquête avec l'aide de ce groupe de voyageurs pour savoir à quel moment le premier patient Français a pu être en contact avec des animaux porteurs du nCoV.

On pense que le réservoir de ce virus --diagnostiqué chez 34 personnes dans le monde dont plus de la moitié sont morts-- se trouve chez des animaux, en Arabie saoudite et dans des pays voisins. Une hypothèse est qu'il proviendrait de chauve-souris.

Le Pr Arnaud Fontanet, responsable de l'unité des maladies émergentes à l'Institut Pasteur a souligné "les grandes similitudes" de cette nouvelle menace avec l'épidémie de Sras, provoquée en 2003 par un autre virus de la famille des coronavirus, en Chine et en Asie avec un peu plus de 8.000 cas dont plus de 600 morts.

Dans les deux cas, les symptômes sont respiratoires et la transmission s'exerce par voie respiratoire et par contact rapproché, plutôt avec des postillons, a indiqué cet expert soulignant que, grâce notamment aux mesures de prévention prises à l'époque, il avait été "possible de contenir" la propagation du virus.

AFP
 

Première publication : 12/05/2013

  • FRANCE

    Coronavirus : un deuxième cas de contamination confirmé

    En savoir plus

  • FRANCE

    Coronavirus : deux cas posent toujours question

    En savoir plus

  • FRANCE

    Coronavirus : trois cas suspects dans le Nord-Pas-de-Calais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)