Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Fin du cauchemar pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

FRANCE

Christiane Taubira veut rendre des terres aux descendants d’esclaves

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/05/2013

La ministre de la Justice, qui est à l'origine de la loi de 2001 faisant de l'esclavage un crime contre l'humanité, envisage désormais la mise en place de "politiques foncières" pour réparer les "confiscations" de terres outre-mer.

Il ne s’agit pas d’une compensation financière mais seulement d’une "politique foncière". La ministre de la Justice, Christiane Taubira, appelle ce dimanche, dans une interview accordée au "Journal du Dimanche", à corriger les "confiscations des terres" dans les territoires d’outre-mer durant la période de l’esclavage.

"D’une façon générale, les descendants d'esclaves n'ont guère accès au foncier", rappelle la ministre de la Justice, à l'origine de la loi de 2001 qui reconnaît l'esclavage comme un crime contre l'humanité. "Il faudrait donc envisager, sans ouvrir de guerre civile, des remembrements fonciers, des politiques foncières. Il y a des choses à mettre en place sans expropriation, en expliquant très clairement quel est le sens d'une action publique qui consisterait à acheter des terres", affirme Christiane Taubira.

Mais cette politique est difficile à mettre en place, explique la ministre de la Justice, du fait qu'il n'y a pas d'harmonie dans la propriété du foncier dans les collectivités d’outre-mer. Loin de là. "En Guyane, l'État avait accaparé le foncier, donc là, c'est plus facile. Aux Antilles, c'est surtout les descendants des 'maîtres' qui ont conservé les terres, donc cela reste plus délicat à mettre en œuvre", reconnaît-elle.

Pas de compensation financière

Christiane Taubira a, en revanche, pris ses distances avec la demande de compensation financière de l’esclavage réitérée vendredi 10 mai par le Conseil représentatif des associations noires (Cran) à l'occasion de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions. L’association a ainsi annoncé qu’elle assignait en justice la Caisse des dépôts (CDC) pour avoir tiré profit de la traite négrière.

"Je sais qu'il y a des demandes de compensation financière, mais c'est un débat dans lequel je n'ai jamais souhaité m'inscrire", ajoute-t-elle, précisant qu'elle maintient, "à cet égard, une position constante depuis une quinzaine d'années".

Une demande également rejetée par le président François Hollande, vendredi, lors d’une cérémonie organisée dans les jardins du Luxembourg, à Paris. Soulignant "l'impossible réparation" des ravages de l'esclavage, un "outrage fait par la France à la France", le chef de l’État a rappelé qu’il ne pouvait faire "l'objet de transactions au terme d'une comptabilité qui serait en tous points impossible à établir". "Le seul choix possible, le plus digne, le plus grand, le plus responsable, c'est celui de la mémoire, c'est la vigilance, c'est la transmission", a-t-il insisté.

Avec dépêches

Première publication : 12/05/2013

  • FRANCE

    Esclavage : le Cran dénonce "les promesses bafouées" par le gouvernement français

    En savoir plus

  • FRANCE

    François Hollande évoque "l'impossible réparation" des ravages de l'esclavage

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)