Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

FRANCE

Rendre des terres aux descendants d'esclaves : le Cran se réjouit

© AFP

Texte par Joseph BAMAT , Assiya HAMZA

Dernière modification : 12/05/2013

Pour le Conseil représentatif des associations noires (Cran), les "politiques foncières" évoquées par Christiane Taubira (photo) pour réparer les "confiscations" de terres outre-mer est "simple à mettre en œuvre".

"C'est une mesure sociale concrète." Le président du Conseil représentatif des associations noires (Cran), Louis-Georges Tin, ne cache pas son enthousiasme après l'évocation par la ministre de la Justice, Christiane Taubira, d'une politique foncière pour corriger les "confiscations des terres" dans les territoires d’outre-mer durant la période de l’esclavage.

"Je me réjouis que Christiane Taubira ait repris l'idée d'une réforme agraire, l'une des 40 propositions présentées par le Cran à Matignon en octobre 2012",  souligne Louis-Georges Tin, contacté par FRANCE 24. "Il ne s'agit pas de mettre en œuvre une politique d'expropriation. L'État a de nombreuses terres inutilisées qu'il pourrait donner à des paysans sans terre qui sont les héritiers des esclaves. C'est très simple à mettre en œuvre", insiste le président du Cran.

"J'espère que cela ne restera pas un effet d'annonce. Nous attendons désormais que le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel, réfléchisse aux modalités concrètes de mise en œuvre de cette politique agraire", conclut le président du Cran qui est à l'origine de l'assignation en justice, le 10 mai, de la Caisse des dépôts (CDC) pour avoir tiré profit de la traite négrière.

Une "réparation impossible" pour Hollande

Mais la "politique foncière" souhaitée par Christiane Taubira sera-t-elle soutenue par le président François Hollande ? Rien n'est moins sûr. Lors d’une cérémonie organisée vendredi 10 mai à l'occasion de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions au Jardin du Luxembourg, à Paris, le chef de l'État a en effet rappelé "l'impossible réparation" des ravages de l'esclavage.

"L'outrage fait par la France à la France", a alors souligné François Hollande, ne peut faire "l'objet de transactions au terme d'une comptabilité qui serait en tous points impossible à établir".

Les "descendants d'esclaves" privés d'"accès au foncier"

Dans une interview accordée au "Journal du Dimanche", la ministre de la Justice, à l'origine de la loi de 2001 faisant de l'esclavage un crime contre l'humanité, prône la mise en place d'une politique foncière pour les "descendants d'esclaves" n'ayant  "guère accès au foncier".

"Il faudrait donc envisager, sans ouvrir de guerre civile, des remembrements fonciers, des politiques foncières. Il y a des choses à mettre en place sans expropriation, en expliquant très clairement quel est le sens d'une action publique qui consisterait à acheter des terres", a affirmé Christiane Taubira tout en reconnaissant que cette politique était "difficile à mettre en place" du fait de la disparité des situations dans les collectivités d'outre-mer.

"En Guyane, l'État avait accaparé le foncier, donc là, c'est plus facile. Aux Antilles, c'est surtout les descendants des 'maîtres' qui ont conservé les terres, donc cela reste plus délicat à mettre en œuvre",  a-t-elle admis.

En se positionnant pour "une politique foncière" et non pour une "compensation financière" de l'esclavage, la ministre de la Justice s'est donc une fois de plus démarquée d'un "débat" dans lequel elle n'a "jamais souhaité s'inscrire".

Première publication : 12/05/2013

  • FRANCE

    Christiane Taubira veut rendre des terres aux descendants d’esclaves

    En savoir plus

  • FRANCE

    François Hollande évoque "l'impossible réparation" des ravages de l'esclavage

    En savoir plus

  • FRANCE

    Esclavage : le Cran dénonce "les promesses bafouées" par le gouvernement français

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)