Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Coupe de la Ligue : le PSG pour sauver sa saison, Lyon pour la bonifier

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

Afrique

Fin du siège de deux ministères par des hommes armés à Tripoli

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/05/2013

À la suite d'un accord passé avec le gouvernement, les hommes armés qui encerclaient les ministères des Affaires étrangères et de la Justice depuis deux semaines ont levé le siège des deux bâtiments, a-t-on appris ce dimanche.

Les hommes armés présents depuis près de deux semaines devant les ministères des Affaires étrangères et de la Justice dans la capitale libyenne ont levé le siège.

Les miliciens "ont remis les deux ministères à un comité formé par le gouvernement et le Congrès général national (CGN) puis ont quitté les lieux", a déclaré le ministre de Justice, Salah al-Marghani. "Les institutions de l'État ne doivent pas être touchées. J'espère qu'on a bien appris la leçon", a-t-il ajouté.

Mercredi 8 mai déjà, les miliciens avaient retiré leurs véhicules armés des abords des ministères des Affaires étrangères et de la Justice, tout en poursuivant le siège des deux bâtiments.

Complaisance envers les ex-kadhafistes

Ils réclamaient initialement une loi bannissant de la vie politique les anciens responsables et collaborateurs du régime de Mouammar Kadhafi. Mais après l'adoption de cette loi controversée par le CGN, la plus haute autorité du pays, ils ont annoncé qu'ils voulaient aussi le départ du chef du gouvernement, Ali Zeidan, accusé de complaisance envers les anciens kadhafistes.

"Nous sommes parvenus à un accord avec le CGN et le gouvernement pour lever le siège des deux ministères", a confirmé à l'AFP Adel al-Gharyani, porte-parole des protestataires. Selon lui ,"les bâtiments ont été remis aux autorités (...) et ce sont des unités relevant du ministère de l'Intérieur qui ont pris en charge la protection des bâtiments".

"L'accord porte sur la création d'une commission mixte regroupant les protestataires et des responsables du ministères pour assurer le suivi de la mise en œuvre de la loi de l'exclusion politique sous la supervision du CGN, a-t-il détaillé. En vertu de cet accord, le ministère empêchera les personnes tombant sous le couperet de cette loi d'accéder au ministère."

Avec dépêches
 

Première publication : 12/05/2013

  • LIBYE

    Sous la pression de milices, le Parlement libyen adopte une loi controversée

    En savoir plus

  • LIBYE

    Le ministère de la Justice à son tour encerclé par des groupes armés

    En savoir plus

  • LIBYE

    Le ministère des Affaires étrangères encerclé par des groupes armés

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)