Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

SPORT

Grand Prix d'Espagne : Fernando Alonso s'impose sur ses terres

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/05/2013

Fernando Alonso a réalisé une course parfaite, ce dimanche, sur le circuit de Catalogne, près de Barcelone, lui permettant de décrocher le Grand Prix d'Espagne. Le champion du monde en titre, Sebastian Vettel, a fini quatrième.

L'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari) a remporté dimanche le Grand Prix d'Espagne de Formule 1, 5e manche (sur 19) du Championnat du monde, sur le circuit de Catalogne à Montmelo, près de Barcelone, devant le Finlandais Kimi Räikkönen (Lotus) et le Brésilien Felipe Massa (Ferrari).

Parti sur la 3e ligne de la grille de départ, Alonso a fait une course parfaite, seulement interrompue par quatre changements de pneus, et reprend 13 points à l'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull), triple champion du monde en titre, qui n'a pu prendre que la 4e place de cette course disputée en plein soleil, devant des tribunes mieux garnies que ces dernières années.

C'est la 32e victoire en F1 de l'Espagnol de 31 ans, double champion du monde (2005, 2006) chez Renault, et sa deuxième victoire d'affilée dans son pays, après le GP d'Europe remporté à Valence en juin 2012. Il n'avait plus gagné à Barcelone depuis 2006, dans une Renault, l'année de son 2e titre mondial.

Seuls Räikkönen et l'Allemand Nico Rosberg (Mercedes), parti en position de pointe, ont réussi à ne faire que trois arrêts au stand pour changer de pneus, parmi les pilotes de pointe.

La victoire d'Alonso n'a jamais fait aucun doute, sa monoplace semblant au dessus du lot, et le succès de la Scuderia a été complété par le podium très utile de Massa, devant Vettel.

AFP

Première publication : 12/05/2013

  • FORMULE 1

    Grand Prix de Bahreïn : victoire de Sebastian Vettel

    En savoir plus

  • FORMULE 1

    Vives tensions au Bahreïn à l’approche du Grand Prix de F1

    En savoir plus

  • FORMULE 1

    L'Espagnol Fernando Alonso remporte le Grand Prix de Chine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)