Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

EUROPE

Madrid : deux ans après, les Indignés sont de retour à la Puerta del Sol

© Archive AFP

Vidéo par Clément PERROUAULT , Adeline PERCEPT

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/05/2013

Alors que l'Espagne est toujours confrontée à une grave crise économique, les Indignés espagnols se sont retrouvés dimanche place de la Puerta del Sol, à Madrid, pour célébrer le deuxième anniversaire de leur mouvement.

C'était il y a deux ans. En mai 2011, un grand campement surgissait sur la Puerta del Sol, en plein Madrid. L’image, qui rappelle celles de la place Tahrir, fait le tour du monde. Les Espagnols, touchés de plein fouet par la crise, veulent changer le système. Aujourd'hui, leur situation ne cesse d’empirer. Le taux de chômage a grimpé à 27 % dans le pays et  plusieurs plans d’austérité ont coupé drastiquement les financements publics.

"Il y a une certaine fatigue, confie Marta, qui gérait le compte Twitter du mouvement des Indignés il y a deux ans. Nous souffrons beaucoup des agressions du gouvernement qui ne cesse de nous enlever des droits et de couper les budgets. C’est très difficile de se rendre compte des succès que le mouvement a remportés car nous avons des moyens limités face à l’État et au système capitaliste."

Mais pas de quoi affecter pour autant le mouvement des Indignés espagnols, désormais beaucoup plus divers dans ses modes d'action. "Le 15M (autre nom du mouvement des Indignés, NDLR), aujourd’hui, s’occupe de milliers de choses, insiste Bernardo, un autre militant. Il y a, par exemple, le succès des 'marées'. Ces mouvements dénonçant l’austérité sont une sorte de post-syndicalisme fonctionnant en réseau, organisé de façon horizontale et sans leaders."

"Nous obtenons des résultats grâce à nos actions"

Ce week-end, les Indignés se sont mobilisés autour d’une autre action, contre les expulsions de familles surendettées cette fois. Une lutte prioritaire pour le mouvement qui rencontre un fort écho dans la société espagnole.

"Nous réussissons à paralyser beaucoup d’expulsions, raconte Carlos. Les actions liées au logement sont celles qui ont eu le plus de succès. Les gens se mobilisent parce que nous obtenons des résultats grâce à nos actions."

Dimanche soir à Madrid, des manifestants ont convergé vers la Puerta del Sol où tout a commencé, il y a deux ans. Sous le mot d'ordre "De l'indignation à la rébellion", ils ont marqué cet anniversaire par un "cri muet", les mains levées vers le ciel. Après cette minute de silence, ils ont crié en choeur "Oui, nous pouvons".

Au total, des milliers d'Espagnols ont manifesté dans une trentaine de villes du pays.
 

Première publication : 12/05/2013

  • ESPAGNE

    Des affrontements entre les indignés espagnols et la police

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Un an après, les "Indignés" descendent de nouveau dans la rue

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Des dizaines d'Indignés arrêtés à New York

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)