Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Départementales : la normalisation du FN

En savoir plus

TECH 24

L'Université de la Singularité met le cap sur l'Europe

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crash de l'A320 de Germanwings : le copilote était en arrêt maladie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive militaire au Yémen

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Bruxelles étudie les réformes proposées par Athènes

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le copilote de la Germanwings était-il dépressif ?

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Chômage, au-delà de la courbe

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : la fête nationale endeuillée par l'attentat du Bardo

En savoir plus

Moyen-orient

Plus de 80 000 Syriens tués depuis le début du conflit, selon l'OSDH

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/05/2013

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, près de la moitié des victimes du conflit qui oppose les forces de Bachar al-Assad à ses opposants sont des civils. Quelque 10 000 personnes seraient aussi détenues dans les geôles du régime.

Plus de 80.000 personnes, pour près de la moitié des civils, ont été tuées en Syrie depuis le début de la révolte contre le régime du président Bachar al-Assad, a annoncé dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Le soulèvement, qui a commencé par des manifestations pro-démocratie pacifiques mais réprimées dans le sang, s'est transformé en une guerre civile meurtrière qui a également fait, selon l'ONU, 4,2 millions de déplacés et 1,4 million de réfugiés.

Le bilan comprend 70.257 morts parmi les civils, les soldats et les rebelles et plus de 12.000 informateurs et miliciens pro-régime, selon l'ONG qui s'appuie sur des chiffres recoupés de sources médicales et militaires. L'OSDH dénombre 34.473 civils - dont 4.788 enfants et 3.049 femmes -, 16.687 rebelles et déserteurs et 16.729 soldats. A ceux-là s'ajoutent 2.368 morts non identifiés et 12.000 informateurs et miliciens pro-régime tués.

Selon l'OSDH , ces chiffres n'englobent pas plus de 10.000 détenus dans les geôles du régime ni 2.500 membres de forces pro-régime prisonniers des rebelles.

AFP

 

Première publication : 12/05/2013

  • SYRIE

    Libération des quatre Casques bleus enlevés près du plateau du Golan

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Au moins quarante morts dans un double attentat, Ankara soupçonne la Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    John Kerry dit avoir une "preuve solide" de l'usage d'armes chimiques par Damas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)