Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Transition floue au Burkina Faso

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkina Faso: Compaoré victime de son entêtement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Drame de Sivens : retour sur l'affaire Rémi Fraisse

En savoir plus

TECH 24

La high tech peut-elle venir à bout du virus Ebola ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Les tests de résistance des banques sont-ils fiables ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'amendement "dividendes" qui fâche les PME

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des femmes se mettent aux "métiers d’hommes"

En savoir plus

REPORTERS

États-Unis – Mexique : la frontière de tous les dangers

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 15/05/2013

Zahra, candidate virtuelle à la présidentielle iranienne

Aujourd’hui sur le net, une candidate virtuelle se présente à l’élection présidentielle iranienne. Les propos du patron de la marque Abercrombie & Fitch suscitent la polémique. Et un nouveau service Google permet de suivre l’évolution de la planète depuis 1984.

Zahra, candidate virtuelle à la présidentielle iranienne

Les Iraniens doivent élire leur nouveau président le 14 juin prochain. Un scrutin auquel s’est présenté Zahra, une candidate un peu particulière puisqu’il s’agit d’un personnage de fiction. Cette femme de 52 ans dit ainsi briguer la présidence pour défier le régime des mollahs et militer en faveur d’un changement démocratique dans le pays.

Cette habitante de Téhéran est en réalité l’héroïne de « Zahra’s Paradise », une bande dessinée scénarisée par Amir Zoltani, un journaliste iranien exilé aux Etats-Unis. Né sur Internet sous la forme d’un blog, ce roman graphique raconte l’histoire d’une mère de famille qui recherche désespérément son fils, disparu lors des vagues de manifestations contre la réélection très contestée de Mahmoud Ahmadinejad en 2009.

Une œuvre qui a depuis été éditée et traduite dans une quinzaine de langues, et qui se poursuit aujourd’hui avec cette nouvelle course à la présidentielle. Plusieurs planches sont ainsi publiées chaque semaine sur Internet pour décrire la campagne que mène cette candidate virtuelle qui ne mâche pas ses mots.

D’autres illustrations viennent quant à elles dénoncer les atteintes aux droits de l’Homme en Iran, et s’intéressent par exemple au sort des prisonniers politiques détenus dans les geôles du pays.

Et même s’ils ne pourront pas voter pour Zahra le jour de l’élection, de nombreux internautes lui ont malgré tout exprimé leur soutien sur les réseaux sociaux pour appeler à un scrutin libre et équitable le mois prochain.

 

La marque Abercrombie & Fitch provoque la polémique

Un vent de révolte souffle dans l’univers de la mode depuis la semaine dernière après qu’un site a révélé que la marque Abercrombie & Fitch allait bannir les femmes rondes de ses boutiques. Le PDG de la marque, Mike Jeffries, refuse en effet qu’elles fréquentent ses magasins pour que ses autres clients ne voient pas de personnes aux formes généreuses porter ses vêtements. Exit donc les tailles XL et XXL, quitte à s’attirer les foudres de pléthore d’acheteuses potentielles.

Jeffries n’a d’ailleurs jamais caché cet état d’esprit. En 2006, il affirmait déjà au site Salon.com que sa marque ne s’adressait qu’aux enfants populaires et « cools » dans les écoles. Et même les vendeurs et mannequins présents dans ses magasins collent à cette image très ciblée. Le PDG affirme en effet qu’il n’engage que des personnes au physique avantageux pour attirer des clients du même pedigree.

Des arguments qui font polémique. Une pétition a ainsi été lancée sur Internet pour dénoncer cette politique exclusive et demander à la marque de produire des vêtements pour toutes les tailles. Un texte qui compte actuellement plus de 8 500 signataires.

Une vague d’indignation qui s’est également propagée sur Twitter. Des habituées de la marque appellent ainsi à un boycott immédiat des boutiques et nombreux sont ceux qui interpellent directement Mike Jeffries en le comparant à un dictateur ou en l’attaquant sur son physique qui, d’après certains, ne serait pas aussi attractif qu’il aimerait le faire croire.

Mais si la polémique continue de faire rage sur la Toile, cette politique devrait malgré tout rapidement être appliquée dans les enseignes. Une décision qui ne concernera que les lignes féminines de vêtements et ne s’appliquera pas aux hommes puisque la marque rappelle qu’elle compte parmi ses fidèles de nombreux joueurs de football américain et autres sportifs aux muscles saillants.

 

Google Timelapse présente l’évolution de la Terre depuis 1984

Observer en accéléré l’expansion de la ville de Las Vegas dans le désert du Nevada, le recul de la forêt tropicale amazonienne, ou encore la fonte des glaciers en Alaska depuis 1984. C’est ce que propose Timelapse, un nouveau service lancé par Google en partenariat avec la NASA, l’institut de géologie américain et le magazine Time. Un projet pour lequel près de 30 ans d’images satellite de notre planète ont été compilées pour offrir un résultat particulièrement instructif.

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

Le catcheur américain Jay Briscoe a récemment été obligé de fermer son compte Twitter et a dû faire des excuses publiques après avoir posté une série de commentaires fustigeant violemment la décision de l’état du Delaware, aux Etats-Unis, de légaliser le marriage homosexuel. L’athlète s’est en effet attiré les foudres de nombreux utilisateurs du réseau social qui ont rapidement dénoncé des propos choquants et homophobes. De son côté la fédération indépendante de catch professionnel s’est désolidarisée des commentaires de Briscoe ajoutant toutefois qu’il regrettait l’incident et l’impact qu’il pourrait avoir sur ses plus jeunes fans.

 

Vidéo du jour

Coccosnowball, un internaute fan du plus célèbre agent secret britannique, James Bond, s’est amusé à reproduire les trois premières minutes du film Casino Royale en se servant uniquement de Lego. Un travail particulièrement fidèle à la première scène du long-métrage sorti sur les écrans en 2006 qui amusera à la fois les amateurs des petites briques de construction et les amoureux du 7ème art.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

30/10/2014 Réseaux sociaux

Une vidéo dénonce le harcèlement de rue à New York

Au sommaire de cette édition : une vidéo dénonce le harcèlement de rue subi par les femmes à New York; des supermarchés américains provoquent la polémique à l’approche...

En savoir plus

29/10/2014 Réseaux sociaux

Hongrie : les internautes défendent leurs droits

Au sommaire de cette édition : la Toile hongroise dénonce la mise en place d’une taxe Internet; les internautes canadiens apportent leur soutien à la communauté musulmane du...

En savoir plus

28/10/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à la réélection de Dilma Rousseff

Au sommaire de cette édition : la Toile réagit à la réélection de Dilma Rousseff à la tête du Brésil; des chameaux maltraités en Chine indignent les internautes; et un homme se...

En savoir plus

25/10/2014 Réseaux sociaux

Le numérique africain à la croisée des chemins

L’Afrique nouvel eldorado du numérique. Un faible taux de pénétration, d’importants problèmes d’accès à l’électricité mais des projets innovants et des infrastructures en...

En savoir plus

27/10/2014 Réseaux sociaux

Les habitants d'Ottawa chérissent leur ville en ligne

Au sommaire de cette édition: les habitants d’Ottawa expriment leur fierté de vivre dans la capitale canadienne; les internautes espagnols dénoncent l’augmentation du coût des...

En savoir plus