Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Brexit : "See EU Later !"

En savoir plus

FACE À FACE

Brexit : le sursaut des politiques français

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : trois morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

Asie - pacifique

Naufrage d'un bateau transportant une centaine de Birmans dans le golfe du Bengale

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/05/2013

Une embarcation transportant à son bord entre 100 et 150 Royingyas, une minorité musulmane, dans le cadre d'une évacuation à l'approche d'un cyclone, a fait naufrage lundi au large des côtes birmanes. Le bilan des victimes reste encore inconnu.

Un bateau transportant entre 100 et 150 musulmans rohingyas a fait naufrage dans le golfe du Bengale, au large de la Birmanie, où un cyclone s'approchait des côtes, a indiqué mardi une porte-parole des Nations unies sans pouvoir préciser le nombre de victimes.

Le bateau a coulé lundi soir après avoir quitté la ville de Pauktaw, selon Kirsten Mildren, du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha).

Les passagers, qui comptaient parmi les personnes déplacées en 2012 par des violences religieuses, tentaient de rejoindre "un autre camp avant l'arrivée du cyclone" a-t-elle expliqué à l'AFP, faisant état d'un "nombre inconnu de disparus". Aucune source birmane n'a confirmé l'information.

Environ 140.000 personnes vivent dans des camps de fortune en Etat Rakhine, dans l'ouest du pays, où des affrontements l'an passé entre bouddhistes de l'ethnie rakhine et Rohingyas avaient fait environ 200 morts.

Les autorités de l'Etat Rakhine ont commencé à reloger ces déplacés, en majorité des Rohingyas, ces derniers jours, de crainte que les camps de fortune surpeuplés dans lesquels ils sont installés ne résistent pas aux intempéries.

Mais certains d'entre eux refusaient de bouger, selon des sources officielles birmanes.

Les autorités du Bangladesh sont elles aussi en alerte au fur et mesure que le cyclone se rapproche, même si le lieu exact où il doit frapper les côtes jeudi n'est pas encore déterminé avec certitude.

AFP

Première publication : 14/05/2013

  • BIRMANIE

    La Birmanie coupable de "nettoyage ethnique" selon HRW

    En savoir plus

  • INDONÉSIE

    Les violences entre bouddhistes et musulmans gagnent l’Indonésie

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    La presse birmane veut profiter d'une nouvelle fenêtre de liberté

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)