Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

EUROPE

Un agent américain de la CIA arrêté à Moscou

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/05/2013

Les autorités russes ont annoncé mardi avoir arrêté un agent de la CIA accusé d'avoir tenté de recruter un citoyen russe. Un incident diplomatique qui pourrait durcir encore un peu plus les relations entre le Kremlin et la Maison Blanche.

L’incident aurait pu se produire en pleine Guerre froide. Mardi 14 mai, les services spéciaux russes ont annoncé avoir arrêté à Moscou un agent secret américain alors qu’'il tentait d'enrôler un citoyen russe pour le compte de la CIA.

"L'agent de la CIA Ryan C. Fogle, travaillant sous la couverture de troisième secrétaire du département politique de l'ambassade, a été interpellé dans la nuit de lundi à mardi", a annoncé le FSB [services spéciaux russes, ex-KGB], cité par les agences russes avant que les télévisions ne montrent les photos de son arrestation où on le voit plaqué au sol, les bras derrière la tête.

L'agent américain de la CIA dans les locaux du FSB

"Persona non grata"

Le FSB a précisé que l’agent américain, déclaré "persona non grata" par Moscou, avait sur lui une forte somme d’argent liquide et des instructions destinées au citoyen russe qu’il tentait d’enrôler. La télévision publique a même publié des extraits de la présumée lettre adressée à l'espion potentiel.

"Nous sommes prêts à vous offrir 100 000 dollars et à discuter de votre expérience et d'une collaboration (...) Nous pouvons offrir jusqu'à un million de dollars par an pour une collaboration à long terme", pouvait-on lire. Un "arsenal classique" pour un espion, a déclaré la diplomatie russe dans un communiqué.

"Esprit de Guerre froide"

"Alors que nos présidents ont déclaré leur volonté de coopérer par la voie des services spéciaux dans la lutte contre le terrorisme, de tels actes provocateurs dans l'esprit de la Guerre froide ne contribuent pas à renforcer la confiance mutuelle", a déclaré le ministère des Affaires étrangères russe.

L’incident a conduit à la convocation de l’ambassadeur des États-Unis, Michael McFaul, au ministère russe des Affaires étrangères. L'Américain est ensuite retourné à l'ambassade après "les procédures nécessaires", a indiqué le FSB. Interrogé pour confirmer, démentir ou commenter l'incident, le ministère russe n’a pas souhaité faire de commentaire.

Les relations russo-américaines se sont dégradées depuis le retour au Kremlin pour un troisième mandat de Vladimir Poutine, ancien agent du KGB. Le dernier scandale d'espionnage russo-américain remonte à 2010, quand dix agents "dormants" russes avaient été arrêtés aux États-Unis puis expulsés vers Moscou.

Avec dépêches

Première publication : 14/05/2013

  • RUSSIE

    Vladimir Poutine promulgue une loi qualifiant les ONG "d'agents de l'étranger"

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Trois agents russes soupçonnés d'espionnage sont maintenus en détention

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Dmitri Medvedev veut faire le ménage dans les services secrets

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)