Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

Economie

Les salariés allemands d'Amazon entrent en résistance

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/05/2013

C'est une première pour Amazon en Allemagne : le géant américain de la distribution en ligne doit faire face à une grève des salariés dans deux de ses centres logistiques. Ils réclament notamment des augmentations de salaire.

Des salariés d'Amazon ont entamé mardi une grève dans deux centres logistiques allemands, la première dans le pays pour le géant américain de la distribution en ligne, sur fond de conflit sur les salaires.

Les salariés de Bad Hersfeld (ouest), un centre logistique situé à une centaine de kilomètre au nord-est de Francfort, et de Leipzig (est) ont entamé une grève dès la prise de service du matin qui démarre habituellement à 6H00 locale (4H00 GMT), a-t-on appris de sources syndicales.

"L'ambiance est bonne, c'est une chouette manifestation", a commenté Jörg Lauenroth-Mago, qui mène pour le syndicat des services Verdi les négociations sur les salaires avec la direction d'Amazon.

Une manifestation était prévue à partir de 11H00 dans le centre-ville de Bad Hersfeld, a indiqué une déléguée syndicale, tandis qu'à Leipzig, les salariés s'étaient rassemblés devant l'entrepôt.

Reportage à charge

Le syndicat des services veut obtenir que les 9.000 salariés allemands d'Amazon soient rattachés à la convention collective du secteur du commerce de détail, mais plusieurs discussions avec la direction n'ont pour le moment mené à rien.

Il y a quelques jours, le patron d'Amazon Allemagne Ralf Kleber a réitéré dans la presse son refus catégorique de signer une telle convention collective.

Le site de Bad Hersfeld, le plus gros des sept centres de distribution d'Amazon en Allemagne, compte plus de 3.000 employés. Le géant de la vente en ligne emploie quelque 2.000 personnes sur son site de Leipzig, où les salariés avaient voté le mois dernier à 97% en faveur de la grève.

Amazon affirme payer un salaire horaire de 9,30 euros la première année, puis plus de 10 euros. A Leipzig, Verdi réclame un salaire plancher de 10,66 euros de l'heure.

En février Amazon avait défrayé la chronique après un reportage diffusé sur la chaîne de télévision publique ARD sur les conditions de travail à Bad Hersfeld. Le reportage montrait les contrôles tatillons auxquels étaient soumis notamment les intérimaires employés par la société. Ces contrôles étaient le fait d'une société de surveillance, avec laquelle Amazon a depuis cessé de faire affaire.

L'Allemagne n'a pas de salaire minimum généralisé, et les salaires sont négociés par les partenaires sociaux par branche. Seuls les employeurs signant ces conventions sont toutefois tenus de s'y tenir. De manière générale les intérimaires, auxquels des sociétés à l'activité cyclique comme Amazon ont largement recours, sont en outre nettement moins bien payés que les autres réguliers, dénoncent les syndicats.

AFP

Première publication : 14/05/2013

  • INTERNET

    Les dessous pas très chic d'Amazon en Allemagne

    En savoir plus

  • FISCALITÉ

    Le fisc français réclame 198 millions d'euros à Amazon

    En savoir plus

  • FRANCE

    Amazon s'implante en Bourgogne et promet de créer 500 emplois

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)