Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ben l'Oncle Soul toujours en plein rêve pour son deuxième album

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 16/05/2013

Chine : les réseaux sociaux au cœur de la lutte anti-corruption

Aujourd’hui sur le net, les réseaux sociaux sont au cœur de la lutte anti-corruption en Chine. La Toile réagit à l’annonce de la double mastectomie d’Angelina Jolie. Et les Anonymous lancent une campagne en ligne pour aider les SDF de Seattle.

Chine : les réseaux sociaux au cœur de la lutte anti-corruption

C’est une affaire qui fait actuellement couler beaucoup d’encre en Chine. Liu Tienan, directeur adjoint de la commission nationale du développement et de la réforme, a été limogé à la suite d’un scandale de corruption dévoilé sur Internet. Ce dirigeant en charge de la politique économique du pays, qui avait le rang de vice-ministre, est donc désormais le plus le haut responsable à être tombé à la suite d’une campagne lancée contre lui sur les réseaux sociaux.

Une fronde menée par Luo Changping. Ce journaliste économique l’avait accusé, en décembre dernier sur son microblog d’avoir menti sur son CV, d’avoir profité de son poste pour enrichir sa famille, et d’avoir menacé de tuer sa maîtresse, qui serait la source des informations dévoilées.

Les autorités chinoises ont d’abord démenti ces allégations avant de faire marche arrière, cinq mois plus tard sous la pression du public, en lançant une enquête contre Liu Tienan. Une chute largement commentée par les médias officiels qui ont même salué le rôle des réseaux sociaux dans la lutte anti-corruption promise par le nouveau président Xi Jinping.

Ces derniers mois, plusieurs cadres du parti communiste ont en effet été épinglés par les internautes à propos de leur train de vie, qu’il s’agisse des montres de luxe à leur poignée ou de leurs maîtresses entretenues avec l’argent du contribuable.

Mais le régime continue malgré tout d’exercer un contrôle très strict sur Internet. Plusieurs personnalités très influentes, comme l’écrivain Murong Xuecun, viennent ainsi d’être réduites au silence après avoir vu leurs comptes fermés sur la plateforme de microblogging Sina Weibo.

 

Twitter : la cartographie de la haine

Homophobie, racisme ou dénigrement des handicapés… Cette carte interactive montre l’origine géographique des tweets haineux aux Etats-Unis. Un projet réalisé par le site Floating Sheep et des chercheurs de l’Université d’Etat de Humboldt, en Californie, qui ont répertorié, analysé et cartographié plus de 150 000 messages entre juin 2012 et avril 2013. Un travail qui montre que les insultes homophobes ou racistes ont tendance à se banaliser sur les réseaux sociaux.

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

L’annonce d’Angelina Jolie qui a révélé, mardi dans une tribune publiée sur le site du New York Times, avoir subi une double mastectomie pour prévenir un risque très élevé de cancer du sein et des ovaires est loin d’être passée inaperçue sur la Toile. De très nombreux internautes ont en effet salué le courage dont a fait preuve l’actrice dans cette difficile épreuve et ont multiplié les messages de soutien lui étant destiné. Des utilisateurs du réseau social qui applaudissent également sa décision d’en parler publiquement et qui espèrent que ses révélations pousseront les jeunes femmes à se faire dépister pour ces deux types de cancers…

 

Les Anonymous volent au secours des SDF de Seattle

Essentiellement connu pour ses opérations subversives de piratage menées sur la Toile, le groupe informel de hackers informatiques, Anonymous, a récemment décidé de se lancer dans l’action de bienfaisance. Les membres de cette organisation mènent en effet depuis plusieurs jours une campagne baptisée « OpSocks », « opération chaussettes » en français, dont le but est de récolter des fonds afin d’acheter des protections pour les pieds de ceux qui vivent dans la rue.

Une initiative charitable qui est née après qu’un organisme de Seattle qui aide les sans domicile fixe de la ville en leur offrant notamment des paires de chaussettes neuves a déclaré ne plus avoir assez d’argent pour continuer à le faire. Une situation dramatique pour l’institution qui rappelle sur son site que des chaussettes en bon état sont indispensables pour survivre dans la rue et résister au froid.

Un appel au secours entendu par les membres d’Anonymous qui ont donc décidé de se mobiliser pour permettre à l’organisme basé à Seattle de continuer à aider de manière effective les SDF. Pour cela, ils invitent les utilisateurs du web à effectuer des dons en ligne ou tout simplement à acheter des chaussettes qu’ils pourront ensuite faire parvenir à ceux qui en ont besoin.

Et les pirates informatiques demandent également aux internautes de faire la promotion de cette opération en faisant usage des mots-clés #OpSocks sur les réseaux sociaux. Une campagne qu’ils sont d’ailleurs très nombreux à applaudir en ligne à l’instar de cet utilisateur de Twitter qui estime qu’elle pourrait permettre de donner une meilleure image au collectif informel de hackers.

 

Vidéo du jour

Suite à la récente polémique suscitée par les propos de Mark Jeffries, le PDG de la marque Abercrombie & Fitch, qui estime que ses vêtements ne devraient être portés que par des jeunes gens populaires au corps d’Apollon, un Américain a décidé d’acheter dans une friperie californienne des chemises et des pantalons habituellement vendus dans les boutiques Abercrombie pour les distribuer ensuite gratuitement à des SDF. Une initiative que le jeune homme invite d’ailleurs à reproduire pour écorner l’image de marque de l’enseigne de prêt-à-porter.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

30/08/2014 Réseaux sociaux

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En matière de transparence de la vie publique, la France était l'un des deux mauvais élèves de l'Europe avec la Slovénie. Une loi votée fin 2013 oblige maintenant les...

En savoir plus

01/09/2014 Réseaux sociaux

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

Au sommaire de cette édition : les internautes ukrainiens dénoncent les incursions russes sur leur territoire; un vernis à ongles anti-viol suscite la polémique en ligne et un...

En savoir plus

29/08/2014 Réseaux sociaux

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

Au sommaire de cette édition : la mère d’un journaliste américain détenu par l’EIIL demande sa libération ; au Venezuela, les internautes s’inquiètent du fichage dans les...

En savoir plus

28/08/2014 Réseaux sociaux

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

Au sommaire de cette édition : des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge", les internautes espagnols affichent leur solidarité avec une victime de viol et...

En savoir plus

27/08/2014 Réseaux sociaux

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

Au sommaire de cette édition : une journaliste indienne lance le "Rice Bucket Challenge", les recommandations de l'Égypte à la police américaine suscitent la polémique et deux...

En savoir plus