Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • 2e Division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

FRANCE

PSG : après les violences, Jean-Marc Ayrault renouvelle sa confiance à Manuel Valls

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/05/2013

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a apporté son soutien au ministre de l'Intérieur Manuel Valls et au préfet de police de Paris. L'UMP accuse les deux hommes de ne pas avoir su gérer les violences survenues lors du sacre du PSG.

Après les incidents survenus le 13 mai en marge de la célébration du titre du Paris Saint-Germain, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a "renouvelé sa confiance" au ministre de l'Intérieur Manuel Valls et "à travers lui au préfet de police" Bernard Boucault, mis en cause par l’UMP. Dans le cadre du point de situation hebdomadaire avec Manuel Valls, le Premier ministre a tenu, selon un communiqué de Matignon, "à saluer le travail accompli par les forces de police, tant au moment de la manifestation que dans le cadre des enquêtes judiciaires, qui ont déjà conduit à 47 interpellations".

La droite accuse Manuel Valls et Bernard Boucault d'avoir sous-estimé les risques liés à l'organisation de la manifestation sur l'esplanade du Trocadéro. Le 14 mai, Jean-François Copé, président de l'UMP, avait déclaré que la question même du départ de Manuel Valls du gouvernement "sera posée si le préfet de police n'est pas démis".

Commerces saccagés et pillés

Selon Matignon, "un premier enseignement doit être tiré de ce qui s'est passé lundi soir : les organisateurs de manifestations, quel que soit leur objet, doivent prendre toutes les responsabilités qui leur incombent pour qu'elles se déroulent dans le calme et le respect de la loi républicaine". "L'État, quant à lui, a pris et prendra toutes les siennes", assurent les services de Jean-Marc Ayrault. Le Premier ministre a par ailleurs rappelé que "la polémique politique n'est pas de mise lorsqu'est en cause la défense de l'ordre républicain".

Trente-deux personnes ont été blessées dans ces violences. De nombreux commerces ont été saccagés et pillés. Des voitures ainsi que des abribus et du mobilier urbain ont également été endommagés.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 15/05/2013

  • FRANCE

    PSG : L'UMP se déchaîne contre le gouvernement après les violences

    En savoir plus

  • "Paris débordé"

    En savoir plus

  • FOOTBALL – LIGUE 1

    PSG : Manuel Valls annule la présentation du trophée à Paris

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)