Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Sports

PSG : David Beckham prendra sa retraite à la fin de la saison

© AFP

Vidéo par Cécile GALLUCCIO

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/05/2013

Arrivé au Paris Saint-Germain en février, l'international anglais David Beckham, 38 ans, annonce qu'il prendra sa retraite au terme de la dernière journée de Ligue 1, le 26 mai à Lorient. "C'est le bon moment, je pars en champion", a-t-il déclaré.

Le footballeur anglais le plus connu de la planète, David Beckham, a annoncé jeudi qu’il prendrait sa retraite à l’issue de cette saison, au terme d’une carrière qui aura été aussi riche en trophées qu’en dehors des terrains.

L’ancien capitaine de l’équipe d’Angleterre, tout juste sacré champion de France le week-end dernier avec le Paris Saint-Germain, raccrochera donc les crampons à 38 ans le 26 mai à Lorient, lors de la 38e et dernière journée de Ligue 1.

"Je suis reconnaissant envers le PSG de m’avoir donné l’occasion de continuer à jouer mais je pense que c’est le bon moment pour moi pour mettre un terme à ma carrière, en jouant au plus haut niveau", dit le milieu de terrain dans un communiqué.

"Je souhaite remercier tous mes coéquipiers et les grands entraîneurs auprès de qui j’ai eu le plaisir d’apprendre. Je souhaite également remercier les supporters qui m’ont tant soutenu et donné la force de réussir", poursuit-il.

"Je voulais partir au sommet"

David Beckham a passé l’essentiel de sa carrière à Manchester United avant de jouer au Real Madrid, de 2003 à 2007, puis aux Los Angeles Galaxy jusqu’en 2012. Il avait rejoint le PSG cet hiver pour un contrat de cinq mois.

Il compte notamment à son palmarès une Ligue des champions (1999), six titres de champion d’Angleterre, un titre de champion d’Espagne, deux Major League Soccer et, depuis dimanche, un titre de champion de France.

Prié de dire à quel moment il avait décidé de se retirer des terrains, David Beckham a répondu en plaisantant lors d’une interview accordée à Sky Sports.

"Probablement lorsque Lionel Messi est passé en courant à côté de moi", a dit l’Anglais en faisant référence au quart de finale de la Ligue des champions disputé cette année par le PSG contre le FC Barcelone.

"J'ai eu beaucoup de chance"

"C’est simple, je pars en champion (...) C’est le bon moment. Je pense que c’est le bon moment mais le problème, c’est que j’ai toujours eu le sentiment que je pouvais en faire plus", a-t-il ajouté.

Le "Spice Boy" n’a pas seulement connu la gloire en club. Il a été par ailleurs sélectionné à 115 reprises sous le maillot de l’Angleterre, un record pour un joueur de champ.

"Jusqu’à aujourd’hui, la réussite dont je suis le plus fier est d’avoir été capitaine de mon pays", souligne d’ailleurs David Beckham.

"Je savais qu’à chaque fois que je portais le maillot aux Trois Lions, je ne faisais pas qu’être dans la lignée de très grands joueurs, je représentais également chaque supporter qui soutenait avec passion notre pays. Je suis honoré d’avoir représenté mon pays sur et en dehors du terrain", insiste-t-il.

Au-delà d’avoir porté le maillot anglais, David Beckham s’est particulièrement investi dans la candidature de Londres pour l’organisation des Jeux olympiques 2012, en tant qu’ambassadeur et inlassable promoteur du dossier londonien.

Revenant sur sa carrière, l’Anglais explique qu’il n’aurait jamais imaginé avoir une telle destinée.

"Si vous m’aviez dit, quand j’étais enfant, que je jouerais et que je gagnerais des trophées pour mon club de coeur Manchester United, que je jouerais plus de cent fois avec fierté pour mon pays, parfois en tant que capitaine, et que je serais titulaire dans certains des plus grands clubs du monde, je vous aurais dit que tout cela n’était que pure imagination", raconte-t-il.

"J’ai eu beaucoup de chance d’avoir accompli ces rêves."

Dans la foulée de l’annonce de la retraite de David Beckham, le monde du football n’a pas tardé à réagir, surtout en Angleterre.

"David était différent - c’était un centreur, un passeur - C’était un bonheur de jouer avec lui. Il a probablement été l’un des joueurs les plus influents en dehors de l’Angleterre en transformant le football. L’impact qu’il a eu a été énorme", a estimé son ancien coéquipier en équipe d’Angleterre et à Manchester United Gary Neville.

Le PSG discute pour lui donner un rôle différent

"Il était extrêmement professionnel dans tout ce qu’il faisait et son pied droit n’était pas mal. Il avait beaucoup de qualités et c’est pourquoi il était David Beckham", a réagi de son côté Sven-Göran Eriksson, qui l’a eu sous ses ordres en sélection.

"C’était un footballeur fantastique, un homme fantastique et probablement la plus grande personnalité du sport mondial. Dans le monde entier, si vous prononcez David Beckham, tout le monde sait de quoi et de qui vous parlez. Je ne pense pas qu’il existe un footballeur plus populaire que lui", a ajouté le technicien suédois.

Au PSG, le président du club Nasser Al Khelaïfi a exprimé ses regrets que David Beckham n’ait pas souhaité prolongé son contrat.

"Je suis triste de cette décision, j’aurais adoré le voir jouer une année supplémentaire sous les couleurs du Paris Saint-Germain", explique le dirigeant qatari dans un communiqué.

"C’est un immense honneur de l’avoir convaincu de rejoindre le Paris Saint-Germain en janvier dernier, de l’avoir vu apporter son exceptionnel talent au service de l’équipe et que son dernier maillot soit le nôtre."

Nasser Al Khelaïfi conclut en expliquant qu’il discute actuellement "des possibilités de continuer à travailler ensemble au Paris Saint-Germain".

Après avoir remercié sa famille, David Beckham a confié à Sky Sports qu’il souhaitait qu’on se souvienne de lui comme "un footballeur travaillant dur, passionné par ce sport" et non comme une icône marketing.

"Au fil des années, les gens se sont mis à regarder d’autres choses en marge de ma carrière qui ont occulté ce que je faisais sur le terrain", a-t-il commencé par expliquer.

"Au final, je reste un footballeur qui a joué dans les plus grands clubs du monde, avec les meilleurs joueurs du monde, sous la direction des meilleurs entraîneurs du monde et qui a presque tout gagné dans le football."

REUTERS

Première publication : 16/05/2013

  • FOOTBALL

    Nasser al-Khelaïfi : "Nous voulons garder Beckham"

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Beckham plus fort que Messi et Ronaldo sur le terrain... financier

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    Le PSG champion, nuit de liesse à Paris

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)