Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • Société Générale : Jérôme Kerviel bénéficiera d’un aménagement de peine

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

EUROPE

Un prêtre soupçonné de pédophilie malmène des journalistes de FRANCE 24

© Capture d'écran FRANCE 24.

Vidéo par Tomasz LUBIK , Gulliver CRAGG

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/05/2013

Un incident est survenu entre l’équipe de FRANCE 24 en Pologne et un prêtre de Szczecin, dans le nord-est du pays, alors que Gulliver Cragg et son cameraman Tomasz Lubik (photo) l’interrogeaient sur des accusations de pédophilie.

Il ne fait pas bon enquêter sur la pédophilie dans l’Église polonaise. Alors qu'ils tentaient d'interroger un prêtre accusé de pédophilie dans la ville de Szczecin, au nord-est de la Pologne, le correspondant de FRANCE 24 Gulliver Cragg et son cameraman Tomasz Lubik ont été violemment pris à partie par leur interlocuteur.

La scène se passe dans l’une des pièces du presbytère d'une église de Szczecin. Gulliver Cragg et Tomasz Lubik décident d’aller à la rencontre du curé identifié grâce à un témoignage. Ils trouvent alors le prêtre en pleine célébration de l’office, assisté de deux enfants de chœur. Après la messe, les journalistes de FRANCE 24 demandent au prélat s’il souhaite commenter ces accusations.

L’homme d’Église réagit alors avec violence. Affirmant que les journalistes n’ont pas le droit de le filmer, il s'empresse de fermer les portes à clef, empêchant l’équipe de sortir du presbytère. Gulliver Cragg et son caméraman Tomasz Lubik décident alors d’appeler la police mais, ne se sentant pas en sécurité, ils renoncent à attendre l'intervention des forces de l'ordre.

"Laissez-nous sortir"

Les deux journalistes tentent alors de sortir par leurs propres moyens. "Je veux sortir", s’exclame Tomasz Lubik. "C’est un lieu privé !", répond alors le prêtre. "Laissez-nous sortir par l’autre porte alors", insiste encore Gulliver Cragg. Sur les images assez secouées, on voit le prêtre bousculer le caméraman de FRANCE 24 afin de l’empêcher physiquement de sortir. C'est alors qu'il perd ses clefs et que Gulliver Cragg s'en saisit pour ouvrir l'une des portes. "Cours Tomasz, cours !", s’écrie le correspondant de FRANCE 24. Tous deux parviennent alors à s’échapper de l’église.

De retour à Varsovie, le porte-parole de l’épiscopat, le père Juzef Kloch, interrogé sur les accusations de pédophilie contre des membres du clergé, affirme qu’il existe une procédure. " L’ecclésiastique est suspendu de ses fonctions. Il ne peut plus être en contact avec les jeunes et une enquête est ouverte", précise-t-il.

"Ce prêtre continue de travailler avec les enfants"

Pourtant, il y a deux ans, Wojiech, co-fondateur de l’association "N’ayez pas peur" dont le but est de soutenir les victimes d’abus sexuels et d’obliger l’Église à réagir, a déposé une plainte contre le diocèse dont dépend le prêtre qui l'avait violé alors qu'il n'avait qur 9 ans. L'évêché a promis d'enquêter mais le prélat n'a pas été suspendu. "Ce qui me dérange, c’est que ce prêtre continue de travailler avec les enfants. Il les prépare à la première communion. Son évêque sait qu’il a commis de tels actes mais ne l’empêche pas de travailler avec les jeunes", déplore Wojiech.

La pédophilie dans l’Église reste en effet un sujet tabou en Pologne. Peu de médias enquêtent sur le sujet et la plupart des victimes refusent de parler. Aujourd’hui encore, les fondateurs de l’association préfèrent raconter leur histoire en gardant l’anonymat. "J’ai été violé et je ne comprenais pas ce qui m’arrivait. J’avais 13 ans et je ne savais même pas ce qu’était le sexe", témoigne une victime au micro de FRANCE 24. "Quand j’en ai parlé à mes parents, il m’ont dit que j’avais tout inventé, raconte de son côté Marek, victime d’un prêtre en 1980. Ils m’ont demandé de partir de chez eux."

Ces hommes disent connaître des centaines de cas et accusent l’Église de protéger les prêtres pédophiles. L’association "N’ayez pas peur", la première du genre dans le pays, entend donc changer les choses. "C’est un tournant et un tournant personnel également, souligne Wojciech. Nous avons enfin eu le courage de franchir le cap."

Première publication : 16/05/2013

  • AUTRICHE

    Des centaines de pédophiles sur Internet identifiés

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un évêque américain jugé pour avoir couvert des prêtres pédophiles

    En savoir plus

  • VATICAN

    Victime d'un prêtre pédophile, une Irlandaise expose son cas devant des évêques

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)