Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Faut-il s'inquiéter de la chute du prix du baril ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

En Israël, les ventes d'armes à feu en forte hausse

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : que reste-t-il de la révolution du Maïdan?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"The Search", Bérénice Bejo sur le champ de bataille

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

SUR LE NET

Ferguson : le web réagit à l'annonce du grand jury

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : le ministre de la Culture contraint à la démission

En savoir plus

DÉBAT

L’affaire Ferguson, triste miroir de la société américaine?

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : l'impossible accord ?

En savoir plus

FRANCE

Un homme se suicide dans une école parisienne devant plusieurs enfants

© AFP

Vidéo par Willy BRACCIANO , Jonathan WALSH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/05/2013

Un quinquagénaire armé a mis fin à ses jours jeudi midi dans le hall d’une école du VIIe arrondissement de Paris où de jeunes élèves ont été témoins de la scène. L’homme n’en avait probablement pas après les enfants, selon le préfet de police.

Un homme s'est suicidé avec un fusil à canon scié jeudi dans le hall d'entrée d'une école maternelle et primaire à Paris sous les yeux de plusieurs enfants de CP (cours préparatoire).

Le drame s'est produit dans l'établissement privé La Rochefoucauld, rue Cler, dans le VIIe arrondissement.

Il s'est déroulé dans le hall des primaires, en bas d'un escalier, alors que des élèves, âgés de six ou sept ans, étaient en train de descendre pour la pause du déjeuner.

Exprimant "l'émotion de toute la Nation", le président François Hollande a assuré que la protection des écoles était une priorité de l'exécutif et que tout serait fait "pour venir en soutien à ces enfants, à ces personnels."

"Nos écoles doivent être protégées des violences et c'est une priorité du gouvernement" a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, la seconde depuis son arrivée au pouvoir.

Rachida Dati, la maire UMP de l'arrondissement, a souligné que l'homme d'une cinquantaine d'années n'avait pas pu dépasser le hall d'entrée.

"L'école n'est pas ouverte en permanence, c'était à l'heure du déjeuner, les enfants qui ont pu voir la scène sont des enfants qui se rendaient chez eux ou qui se rendaient à la cantine", a-t-elle dit.

Anne Hidalgo, première adjointe au maire socialiste de Paris, a également affirmé que "des gardiennes se sont opposées à l'intrusion de cet homme", ce qu'a confirmé par la suite le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, qui a écourté un déplacement à Bruxelles pour se rendre sur place.

"Il était violent physiquement", a-t-il dit à la presse, soulignant que les personnels de l'école n'avaient "aucun reproche à se faire".

"Des terroristes"

Selon Bruno Patureau, du syndicat de police Alliance, l'homme était dépressif depuis la séparation d'avec son épouse.

Le préfet de police de Paris, Bernard Boucault, a confirmé qu'a priori, "rien ne permet de penser qu'il voulait s'en prendre à qui que ce soit dans cette école parce qu'il n'avait aucun lien avec celle-ci". "Le mobile du suicide, nous ne le connaissons pas".

Une cellule psychologique a été mise en place et les parents dont les enfants ont été en contact avec l'homme qui s'est suicidé ont été prévenus.

Des mères d'enfants scolarisés dans l'établissement ont néanmoins exprimé leur colère.

"On se croirait à l'étranger. On n'est pas à l'étranger, on est à Paris. Il n'y a pas de sécurité, les gens rentrent, sortent. On a dit 500 fois que l'entrée était compliquée dans cette école", a dit l'une d'elles sur BFM TV.

Un élève en larmes a raconté sur la même chaîne avoir eu très peur.

"Je pensais que c'était des terroristes qui avaient des pistolets et qui allaient venir dans l'école", a-t-il dit. "J'ai entendu les autres dire qu'il avait jeté plein de feuilles en l'air et après il avait un pistolet et il s'est tué."

REUTERS

Première publication : 16/05/2013

  • FRANCE

    Au moins un mort dans un accident de bus près de l'Alpe d'Huez

    En savoir plus

  • FRANCE

    Une dentiste tuée à Marseille, son agresseur abattu par la police

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le ténor du barreau Olivier Metzner retrouvé mort

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)