Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La leçon de démocratie du Nigéria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'alternance démocratique au Nigeria, modèle pour le reste du continent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La victoire annoncée de l'opposant Muhammadu Buhari au Nigeria

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Climat : "Les chances sont bonnes" de parvenir à un accord à Paris

En savoir plus

FACE À FACE

Nicolas Sarkozy : après la victoire, retour à la case judiciaire

En savoir plus

FOCUS

Inde : les musulmans et les chrétiens dans le viseur des ultranationalistes hindous

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Arnaud Viard, les joies et les peines de l'autofiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Moriarty, l'alchimie gagnante

En savoir plus

Moyen-orient

Vidéo : un homme exécute des "infidèles" au nom des islamistes du front Al-Nosra

© Capture d'écran

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/05/2013

Une nouvelle vidéo d’exécution a été postée sur Internet par des rebelles syriens se revendiquant du Front Al-Nosra, lié à Al-Qaïda. Lundi, les images de l'éviscération d'un soldat syrien avaient déjà choqué la communauté internationale.

Moins d’une semaine après le tollé suscité par la vidéo montrant un rebelle éviscérant un soldat pro-régime, une nouvelle exécution sommaire a été postée sur Internet. On y voit des insurgés se réclamant du Front Al-Nosra, lié à Al-Qaïda, mettre à mort onze Syriens accusés d’avoir pris part à des massacres imputés aux forces du régime de Bachar al-Assad.

Agenouillés, les yeux bandés, les onze hommes sont qualifiés de "soldats infidèles" et

Extraits sélectionnés par France 24 de la vidéo de l'éxécution postée sur Youtube

sont abattus d’une balle dans le crâne. À chaque détonation, des islamistes brandissant des drapeaux noirs crient "Allah est grand". Leur bourreau, le visage couvert d'une cagoule noire, affirme dans cet enregistrement qu'ils ont été condamnés par un tribunal islamique de la province de Daïr al-Zour, dans l'est de la Syrie.

Selon Fabrice Balanche, spécialiste de la Syrie et directeur du Groupe de recherches et d'études sur la méditérannée et le Moyen-Orient (Gremmo), il est très difficile de savoir ce qui se passe dans la région de Daïr al-Zour, notamment en raison de sa situation géographique. "On sait que le régime tient encore la ville, mais les régions autour sont tenues par les tribus sunnites, très puissantes dans la région", assure-t-il à FRANCE 24.

C'est la deuxième fois en deux jours qu'une vidéo de cette nature est mise en ligne par des combattants se réclamant d'organisations armées liées à Al-Qaïda. Mercredi, des rebelles islamistes de la province de Raqqa (nord) avaient diffusé l'enregistrement de l'exécution de trois hommes. La mort de ces derniers était justifiée par le massacre commis il y a deux semaines à Banias, une ville sunnite située sur le littoral, communément appelé le pays alaouite, où ont été filmés et photographiés plusieurs dizaines de corps mutilés.

Les membres du Front Al-Nosra sont des extrémistes sunnites qui considèrent les chiites, dont la communauté alaouite, confession de Bachar al-Assad, est une branche, comme des apostats. On ne peut savoir si les onze soldats exécutés appartiennent à cette confession. Ce que l’on sait, en revanche, c’est que les milices de "shabbihas", loyaux envers des régimes souvent accusés de perpétrés des massacres, sont en grande partie formées d’alaouites.

Avec dépêches

Première publication : 16/05/2013

  • SYRIE

    HRW condamne la vidéo d'un rebelle arrachant le cœur d'un soldat pro-Assad

    En savoir plus

  • SYRIE

    Plus de 80 000 Syriens tués depuis le début du conflit, selon l'OSDH

    En savoir plus

  • FRANCE

    Paris souhaite classer le Front Al-Nosra comme organisation terroriste

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)