Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : la justice pourrait relancer la procédure des mandats d'arrêt contre Compaoré et Soro

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba : A Kinshasa, le deuil de tout un peuple

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama vs Elisabeth II : un coup de pub royal !

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Primaires américaines : Trump aussi plebiscité que critiqué

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Economie française : une embellie à un an des élections présidentielles

En savoir plus

Planète @venir

La "French tech" est-elle concurrentielle face aux Américains et aux Chinois ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Cédric Klapisch : "Les films français sont des œuvres uniques"

En savoir plus

TECH 24

L'actualité immersive

En savoir plus

FOCUS

Libye : le nouveau gouvernement tente d'asseoir son autorité

En savoir plus

asie

Une Saoudienne domine l’Everest et entre dans l'histoire

© Mount Everest Expedition

Texte par Assiya HAMZA

Dernière modification : 18/05/2013

Âgée de 25 ans, Raha Moharrak a terminé samedi l’ascension, au Népal, du plus haut sommet du monde. Elle est ainsi devenue la plus jeune femme mais surtout la première Saoudienne à achever le périple jusqu'à 8 850 mètres d'altitude.

Elle est la 64e femme à escalader l’Everest, mais pas n'importe laquelle. À seulement 25 ans, Raha Moharrak est la première Saoudienne mais aussi la plus jeune Arabe à réussir l’ascension du plus haut sommet du monde situé dans l’Himalaya, rapporte la chaîne britannique BBC.

"Être la première m’importe peu tant que cela donne envie à une d’autre d’être la seconde", a affirmé la jeune femme. Raha Moharrak est arrivée samedi sur le toit du monde, à quelque 8 850 mètres d'altitude a officiellement annoncé Tilak Padney, porte-parole du département népalais d'alpinisme.

Originaire de Djedda en Arabie saoudite, Raha Moharrak, étudiante à Dubaï, n’a pas relevé ce défi par hasard. L’équipée baptisée "Arabs with altitude" (Arabes en altitude) était composée de Mohammed Al-Thani, premier Qatari à se lancer à l’assaut du sommet népalais et membre de la famille royale du Qatar, du premier Palestinien, Raed Zidan, un promoteur immobilier, et d’un homme d’affaires iranien basé à Dubaï, Masoud Mohammad, précise la chaîne Al-Jazira.

Une ascension à but humanitaire

Leur objectif ? Lever 1 million de dollars, soit un peu plus de 779 000 euros, pour financer des projets éducatifs au Népal. Le groupe des "Arabes en altitude" était également accompagné de 31 autres étrangers et de 29 guides sherpa népalais.

Raha Moharrak n'était pourtant pas la première femme du royaume wahabite à tenter l'exploit. En mai 2012, onze Saoudiennes, dont la princesse Reema, avaient fait l'ascension du mont Everest. Mobilisées pour une campagne de lutte contre le cancer du poumon, les "guerrières roses" étaient parvenues à 5 340 m d'altitude.

Onze Saoudiennes avaient déjà tenté l'aventure

Première publication : 18/05/2013

COMMENTAIRE(S)