Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

FRANCE

Valérie Trierweiler très touchée par son premier voyage humanitaire à Gao

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/05/2013

La compagne du président Hollande, Valérie Trierweiler, a effectué jeudi et vendredi, seule, sa première visite humanitaire sur invitation de l'épouse du chef d'État malien. Très touchée, la journaliste a qualifié son voyage de "vraiment énorme".

En février, François Hollande était reparti du Mali avec l’affectueux surnom de "Papa Hollande". Pour son premier voyage officiel sans le président de la République, Valérie Trierweiler a tout naturellement été surnommée "Maman Valérie". Une visite de 48 heures, sur invitation de Mintou Traoré, pour dire son soutien aux enfants et aux femmes, mais aussi aux populations déplacées par la guerre.

Arrivée mercredi soir au Mali, la compagne de François Hollande s'est rendue jeudi en visite humanitaire à Gao, la plus grande ville du Nord qui avait été occupée par des groupes islamistes dont le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao).

Elle a poursuivi sa visite vendredi à Bamako et ses environs. Tout au long de son voyage, accompagnée de l’épouse du président malien, elle a été chaleureusement accueillie par la population.

"Vraiment énorme"

À l’issue de sa visite, la journaliste a déclaré, vendredi à Bamako, qu'elle avait été très touchée par ce voyage. "Je ne [l'] oublierai jamais parce que ce que j'ai senti est vraiment énorme", a déclaré Valérie Trierweiler à la presse avant son retour à Paris vendredi soir. Elle a révélé qu'elle s'était déjà rendue au Mali en 2003 et 2007.

"Le Mali a besoin de beaucoup de choses en termes d'humanitaire", a-t-elle ajouté en précisant que sa venue avait notamment pour but d'appeler "aux dons et attirer l'attention sur ce qui manquait encore".

C'était aussi pour rappeler "que la France était là pour la libération et qu'elle est là pour la construction".

Ce déplacement a également été l’occasion pour Valérie Trierweiler de préciser le rôle qu’elle souhaite tenir au côté du président. Pas question pour elle de créer une nouvelle association, mais d’apporter son soutien aux structures déjà existantes. "C’est plus simple de les aider que de créer moi-même une association ou une fondation qui va mettre du temps à démarrer", a-t-elle indiqué aux journalistes.

Avec dépêches

 

Première publication : 18/05/2013

  • MALI

    Deux attentats-suicides frappent le Nord-Mali

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Aqmi appelle à attaquer les intérêts français dans le monde

    En savoir plus

  • MALI

    Attentat-suicide contre des soldats maliens dans la région de Gao

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)