Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Sports

Carlo Ancelotti souhaite partir pour le Real Madrid, le PSG veut le garder

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/05/2013

L'entraîneur du Paris Saint-Germain, Carlo Ancelotti, a demandé à partir au Real Madrid à la fin de la saison alors qu'il est encore sous contrat avec Paris. Mais Leonardo, le directeur sportif, a déclaré dimanche que le club souhaitait le garder.

L'entraîneur du Paris SG Carlo Ancelotti a manifesté dimanche son envie de rejoindre le Real Madrid en fin de saison, mais s'est heurté à une fin de non recevoir du club de la capitale qui souhaite le garder.

"Ma volonté est de quitter le club", a déclaré Ancelotti dimanche soir lors de la remise des Trophées UNFP récompensant les meilleurs acteurs de la saison de L1 et L2. "J'ai demandé au club de quitter le club. On va attendre la réponse du club, qui va prendre quelques jours pour décider".

L'Italien de 53 ans, double vainqueur de la Ligue des champions comme entraîneur avec l'AC Milan, est courtisé par le Real, qui va très probablement se séparer de son entraîneur José Mourinho, dont l'annonce du retour à Chelsea est imminente selon la presse espagnole, mais il est sous contrat jusqu'en 2014 avec Paris et son départ mettrait le champion de France dans l'embarras.

"Nous avons eu un rendez-vous avec le président et avec Leo. Il faut attendre les prochains jours", a-t-il ajouté quelques heures après une réunion avec le président du PSG, Nasser al-Khelaïfi, et son directeur sportif Leonardo.

"Il y a des possibilités. Le Real Madrid en est une. Mais j'ai un an de contrat et j'attends la décision du club", a-t-il dit.

"Carlo a demandé à partir au Real Madrid. On veut le garder. Il a un an de contrat avec nous. Aucune décision n'a été prise", avait déclaré auparavant à l'AFP Leonardo, au lendemain des festivités au Parc des Princes pour célébrer le troisième titre de champion de France du PSG.

Capello en pole position

Arrivé au PSG fin 2011, Ancelotti a rempli cette saison les deux principaux objectifs de ses dirigeants, avec un titre de champion - le premier du club depuis 19 ans - et un quart de finale de Ligue des champions, mais garde toujours en travers de la gorge les événements de la fin d'année dernière quand, après une série de mauvais résultats, les décideurs de Doha lui avaient fixé un ultimatum.

L'enjeu est crucial pour le PSG et le Qatar. Un départ d'Ancelotti serait le premier véritable faux pas de l'émirat depuis le rachat du club en 2011 par le Prince héritier Tamim Bin Hamad Al Thani. Voir un entraîneur de la trempe de l'Italien quitter le navire parisien au bout de seulement un an et demi serait une sorte de camouflet pour Qatar Sport Investments (QSI), obligé de chercher à la hâte un successeur avec un CV aussi prestigieux.

Après l'abandon des pistes José Mourinho, qui s'apprête à retourner à Chelsea où il a déjà entraîné de 2004 à 2007, et Arsène Wenger, encore sous contrat avec Arsenal jusqu'en 2014, le club parisien aurait fixé comme cible prioritaire Fabio Capello, selon une source proche du dossier.

Le temps presse


L'Italien, au palmarès idéal pour séduire QSI (1 Ligue des champions, 5 Championnats d'Italie et 2 Championnats d'Espagne), est intéressé par le projet, selon cette même source, mais il est actuellement le sélectionneur de la Russie avec pour objectif une qualification pour le Mondial-2014 au Brésil.

Si cette piste échoue, Roberto Mancini, limogé cette semaine par Manchester City mais qui n'a jamais gagné de trophée européen, ou Rafael Benitez, dont l'intérim à Chelsea s'achève sur une victoire en Europa League huit ans après sa victoire en C1 avec Liverpool, pourraient aussi intéresser les Qataris.

Le temps presse en tout cas, l'identité du futur entraîneur conditionnant une partie du recrutement à venir. Paris sera quoi qu'il arrive encore très actif sur le marché des transferts cet été et va poursuivre sa course à l'armement. Mais le pedigree du technicien aura son importance pour attirer ou non des vedettes mondiales et surtout retenir les cadres de l'effectif actuel.

AFP

Première publication : 19/05/2013

  • FOOTBALL

    Al-Khelaïfi à FRANCE 24 : "J'aurais aimé que Beckham continue de jouer au PSG"

    En savoir plus

  • FOOTBALL – LIGUE 1

    Le PSG fête son titre dans le chaos

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)