Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

La mode de 2014 marquée par une douce révolution et une prise de conscience des créateurs.

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

FRANCE

Paris négocie l'achat de drones américains et israéliens

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/05/2013

Pour rattraper son retard en la matière, la France souhaite acheter des drones de surveillance. Paris négocie actuellement avec les deux pays qui en produisent, Israël et les États-Unis, a annoncé le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

L’un des axes prioritaires du Livre blanc de la Défense, présenté le 29 avril dernier, est confirmé. Jean-Yves le Drian, ministre de la Défense, a indiqué dimanche que la France s’apprêtait à acheter des drones de surveillance américains ou israéliens.

Selon "Le Monde", Paris a obtenu vendredi 17 mai l’accord du Pentagone et n'attend plus que celui du Congrès pour l'achat en urgence de deux drones américains. Invité du Grand rendez-vous Europe 1/i>Télé/Le Parisien, Jean-Yves Le Drian a confirmé l'information et a précisé que les discussions concernaient également Israël.

"Il nous faut aujourd'hui ces moyens à court terme", a-t-il dit. "Nous sommes en discussion avec les uns et les autres pour pouvoir en acquérir immédiatement", a-t-il ajouté. L’intervention en Afghanistan, et plus récemment celle au Mali, a montré le retard français en matière de drones, ces aéronefs sans pilote essentiels dans les guerres modernes.

En attendant une coopération européenne

"La France a raté le rendez-vous des drones", a déploré le ministre. "J'ai constaté en arrivant qu'il était indispensable d'avoir cette capacité-là qui nous permet d'avoir une vision d'un territoire, d'un théâtre d'opération extrêmement précis. Donc, c'est un outil indispensable dans les perspectives de demain", a-t-il souligné.

En attendant un drone de nouvelle génération espéré pour la prochaine décennie et qui pourrait faire l'objet d'une coopération européenne, la France avait le choix entre deux options : moderniser son drone actuel, le Harfang d'EADS , dont le contrat arrive à échéance fin 2013, ou acheter des drones américains ou israéliens. C’est donc la deuxième option qui a été choisie par le ministre de la Défense, estimant qu’il y avait "urgence".

"Mais en même temps, j'insiste sur le fait qu'il faut une solution pérenne, se préparer à construire au niveau européen des drones d'une nouvelle génération", a-t-il expliqué. "Il faut que les industriels et européens se mettent en relation pour élaborer ce qui pourra être demain le drone de nouvelle génération", a-t-il ajouté.

Un contrat de 300 millions d'euros, selon "Le Monde"

Selon "Le Monde", la France va dans un premier temps acheter deux exemplaires du drone américain Reaper, de General Atomics, un modèle de type Male (moyenne altitude – longue endurance). Leur livraison est prévue fin 2013, afin de soutenir les opérations au Mali. À plus long terme, Paris en achètera cinq à sept, pour environ 300 millions d’euros, toujours selon le quotidien.

Des chiffres que Jean-Yves Le Drian n’a pas confirmé dimanche : "Il nous en faut quelques-uns, mais je ne vais pas livrer ici les discussions que nous avons avec les uns et les autres. Dans le livre blanc de la Défense, on en annonce douze", a-t-il rappelé, en précisant qu'il s'agissait de drones d'observation pas des drones armés.

Avec dépêches

Première publication : 19/05/2013

  • FRANCE

    Le Livre blanc de la Défense prévoit la suppression de 24 000 postes en quatre ans

    En savoir plus

  • FRANCE

    La stratégie de l'armée française sur les réseaux sociaux

    En savoir plus

  • FRANCE

    La cyberdéfense passe entre les mailles du filet de l’austérité militaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)