Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • 2e Division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Afrique

Amina, la Femen tunisienne, arrêtée à Kairouan après avoir tagué un mur

Amina Tyler (peudonyme), première Femen tunisienne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/05/2013

Amina, la Tunisienne de 18 ans appartenant au groupe des féministes aux seins nus, les Femen, a été interpellée dimanche 19 mai à Kairouan pour s’être adonnée à "des gestes immoraux" dont la nature n’a pas été précisée par les autorités.

Une jeune tunisienne qui avait fait scandale en mars en publiant des photos d'elle seins nus à la manière du groupe féministe Femen, a été arrêtée dimanche pour avoir commis des "gestes immoraux", a indiqué lundi le ministère de l'Intérieur.

"La Femen tunisienne a tenté de taguer le mot 'Femen' sur une mosquée"

"La jeune fille a été placée en état d'arrestation hier (dimanche) à Kairouan sur instruction du ministère public en raison de gestes immoraux", a indiqué en conférence de presse le porte-parole du ministère, Mohamed Ali Aroui.

"Notre société est musulmane et nous n'acceptons pas ces comportements marginaux", a-t-il ajouté.

Interrogé sur la nature des "gestes immoraux", le porte-parole a refusé d'apporter des précisions.

Selon des vidéos circulant sur internet, cette jeune fille, connue sous son pseudonyme Amina Tyler, s'est rendue à Kairouan où le groupe salafiste Ansar Ashariaa voulait tenir un congrès annulé finalement face au déploiement des forces de l'ordre.

Sur ces images on peut voir la jeune fille conduite par des policiers ou prise à partie par des civils après avoir peint "FEMEN" sur un mur, près de la mosquée ou devait se tenir le congrès.

Vidéo amateur de l'arrestation d'Amina Tyler publiée par le site d'informations Nawaat.org

Cette lycéenne de 18 ans avait fait scandale en Tunisie et déclenché une campagne de solidarité en ligne après avoir été menacée par des salafistes pour avoir publié sur Facebook des clichés d'elle seins nus.

Décrite comme dépressive chronique par ses proches, ses parents l'ont longtemps empêché de sortir de leur domicile arguant de sa sécurité. Fin avril Amina a fugué et apparaît depuis régulièrement en public sans pour autant se dénuder.

Le ministère de l'Intérieur n'a pas précisé les accusations retenues contre elle. Néanmoins, l'attentat à la pudeur est passible en Tunisie de six mois de prison ferme.

AFP

Première publication : 20/05/2013

  • TUNISIE

    Amina, première Femen tunisienne, se dit libre et en sécurité

    En savoir plus

  • FÉMINISME

    Muslimah contre Femen : la guerre est déclarée

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les Femen, des seins nus pour quel dessein ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)