Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Angela Merkel est à Kiev, le convoi russe a quitté l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

Culture

Décès de Ray Manzarek, le claviériste des Doors

© AFP | Ray Manzarek, à gauche

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/05/2013

Ray Manzarek, l'un des cofondateurs du groupe américain The Doors, est mort ce lundi à 74 ans des suites d'un cancer. Ce claviériste de renom avait rencontré Jim Morrison, le chanteur du groupe, en 1965 à Los Angeles.

Le claviériste des Doors Ray Manzarek, l'un des membres fondateurs du mythique groupe de rock emmené par Jim Morrison, est mort lundi en Allemagne des suites d'un cancer, selon un communiqué publié sur la page Facebook du groupe.

Ray Manzarek, qui s'est éteint à 74 ans, avait rencontré Jim Morrison à Venice Beach, en Californie (ouest des Etats-Unis), avant de former avec lui le groupe connu pour de nombreux tubes comme "Riders on the storm" (1971). Manzarek avait reformé le groupe ces dernières années, malgré l'absence du leader charismatique, décédé en 1971 à 27 ans.

Cet Américain d'origine polonaise est mort entouré de sa femme et de sa famille dans une clinique de Rosenheim, "après une longue bataille contre le cancer des voies biliaires", selon le communiqué.

Selon des propos cités, le guitariste encore vivant du groupe, Robby Krieger, s'est dit "profondément attristé d'apprendre la disparition" de son ami et a dit avoir été "heureux" d'avoir pu jouer avec lui les classiques des Doors ces dix dernières années. "Ray était une part énorme de ma vie et il me manquera toujours", a-t-il dit.

Son manager, Tom Vitorino, a dit à l'AFP que le musicien était "hors du commun" et "allait manquer".

Manzarek a imprimé son style sur le son unique des Doors notamment caractérisé par le son des orgues, présent sur des titres tels "Light my Fire".

Formés à Los Angeles au milieu des années 1960, les Doors ont connu un succès international avec la vente de plus de cent millions d'albums et de multiples récompenses.

Si le motto "sexe, drogues et rock'n'roll" a fini par emporter Jim Morrison, Manzarek avait poursuivi la musique après la mort de celui-ci, jouant au sein d'autres groupes - dont un baptisé... "Riders on the storm" - et multipliant les collaborations.

Le claviériste avait remporté un franc succès avec la publication en 1998 de sa biographie, "Light my fire: my life with the Doors".

Slash, le guitariste des Guns N' Roses, a été l'un des premiers à rendre hommage au musicien sur son compte Twitter: "Repose en paix Ray Manzarek, les mots ne suffisent pas".

La mort de Jim Morrison avait pour beaucoup contribué à l'aura de ce groupe quasi psychédélique. Après la sortie de l'album devenu classique "L.A. woman", le chanteur à la beauté magnétique s'était installé à Paris. Il y serait mort dans sa baignoire, où l'aurait trouvé sa petite amie Pamela Coulson. Mais aucune autopsie n'ayant été pratiquée, les théories se sont multipliées sur sa disparition.

Ray Manzarek, se basant sur les souvenirs d'une conversation de 1970, a suggéré que Morrison avait pu mettre en scène sa propre mort pour retourner vivre dans l'incognito d'une vie ordinaire.

En 2011, pour marquer les 40 ans de sa mort, les deux membres du groupe Ray Manzarek et Robby Krieger avaient joué sous la bannière des Doors au Bataclan, à Paris, à guichet fermé.

Ray Manzarek, Light my Fire (The Doors)

AFP

Première publication : 21/05/2013

  • MUSIQUE

    Les fans des Doors commémorent Jim Morrison, 40 après sa mort

    En savoir plus

  • DÉCÈS

    Le réalisateur espagnol Bigas Luna est décédé

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Illustre critique de cinéma, l’Américain Roger Ebert s’est éteint à 70 ans

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)