Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tweets, retweets et détweets

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : un deuil national de trois jours et de nombreuses questions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le combat des esclaves sexuelles sud-coréennes continue"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : vers une guerre commerciale avec la Chine ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Inde, 70 ans et toujours jeune"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : au moins 18 morts dans l’attentat de Ouagadougou

En savoir plus

EUROPE

Attaque sanglante à Londres, la police suspecte un acte terroriste

© Capture d'écran d'une image amateur | Le suspect s'adresse à la caméra

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/05/2013

Un soldat a été tué par deux hommes ce mercredi à Londres, dans ce que David Cameron, le Premier ministre britannique, a qualifié de "possible acte terroriste". L'un des tueurs présumés apparaît les mains ensanglantées dans une vidéo amateur.

Un soldat britannique a été tué ce mercredi à Woolwich, un quartier du sud-est de Londres, et deux suspects ont été blessés peu après par la police qui est intervenue, a annoncé Scotland Yard. Les deux hommes blessés, suspectés d’être à l’origine de la mort du premier, ont été transportés dans deux hôpitaux différents.

Une vidéo diffusée sur la chaîne de télévision ITV, prise par un passant au moment du drame, avant l'arrivée de la police, montre un homme noir, les mains couvertes de sang et tenant un couteau et une machette ensanglantés.

"Nous devons les combattre comme ils nous combattent. Oeil pour oeil, dent pour dent", lance-t-il en citant la loi du Talion. "Nous jurons par Allah le tout puissant que nous n'arrêterons jamais de vous combattre", a ajouté le jeune homme noir, habillé d'un jean et d'un blouson et coiffé d'un bonnet.

L'homme, très agité, continue : "Je demande pardon aux femmes qui ont assisté à cela, mais dans nos pays nos femmes doivent assister à de pareilles choses." "Votre peuple ne sera jamais en sécurité. Chassez votre gouvernement. Il ne se soucie pas de vous", ajoute-t-il.

"La personne a été d'abord renversée puis tuée"

La police n'a laissé filtrer que très peu d'informations sur les circonstances du drame. "Les policiers ont ouvert le feu sur deux hommes qui semblaient détenir des armes. Ils ont été hospitalisés dans deux hôpitaux londoniens distincts pour y recevoir des soins", a indiqué Simon Letchford, un responsable de Scotland Yard, lors d'une brève conférence de presse.

D’après plusieurs témoins cités par divers médias, les deux hommes auraient crié "Allah Akbar" au moment de l’agression et auraient tenté de décapiter la victime. Diverses armes, dont une arme à feu, des couteaux et une machette, ont été retrouvées sur les lieux.

Cameron dénonce un acte de nature terroriste

François Hollande, qui recevait le Premier ministre britannique à l'Élysée mercredi soir, a dénoncé un "lâche assassinat" et a témoigné sa solidarité avec le Royaume-Uni. David Cameron a remercié le chef de l'État français pour son soutien. "C'est une attaque épouvantable", a-t-il dit, avant de confirmer que "cet incident est manifestement de nature terroriste".

David Cameron suspecte un acte terroriste

Plus tôt dans la soirée, le Premier ministre britannique avait demandé au ministre de l'Intérieur de convoquer immédiatement une réunion de crise du Comité Cobra, constitué de ministres et responsables de la sécurité. Ce genre de réunions, dans le cadre du dispositif de crise "Cobra", sont organisées lorsque le chef du gouvernement estime que la sécurité nationale est en cause.

Avec dépêches

Première publication : 22/05/2013

COMMENTAIRE(S)