Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

  • Manuel Valls à La Rochelle : "La gauche n’a jamais été aussi nécessaire"

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'EI à Amerli

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

EUROPE

François Hollande refuse de négocier la lutte contre l'évasion fiscale

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/05/2013

Alors que certains pays européens souhaitent négocier le partage de leurs informations bancaires, François Hollande a néanmoins affirmé, mercredi à l'issue d'un sommet sur l'évasion fiscale à Bruxelles, que "ce ne serait pas acceptable".

François Hollande a critiqué, mercredi à Bruxelles, l'attitude de certains pays européens face à la lutte contre l'évasion fiscale. Ces pays, comme le Luxembourg ou l'Autriche, conditionnent leur accord pour des échanges automatiques d'informations bancaires à l'acceptation de pratiques similaires par des pays tiers comme la Suisse ou Monaco. 

"Ce ne serait pas acceptable, je ne peux pas l'accepter", a dit le président de la République à l'issue du Conseil européen de Bruxelles.

À la question de savoir si le Luxembourg et l'Autriche avaient définitivement renoncé au secret bancaire à l'occasion de cette réunion, le président français a répondu : "Pas aujourd'hui, ça ne serait pas honnête de ma part de le prétendre."

Vers une directive sur l'épargne à la fin de l'année

Pour autant, il a indiqué que l'Autriche comme le Luxembourg avaient approuvé le communique final du conseil, qui prévoit que, dès le mois de juin, l'Union européenne "fera en sorte de favoriser les échanges automatiques d'informations" en son sein et négociera ensuite avec les pays tiers concernés avant d'adopter une directive sur l'épargne à la fin de l'année.

"L'impunité est terminée"

"Ceux qui pensaient échapper à l'impôt en se réfugiant dans des paradis fiscaux aujourd'hui doivent comprendre que l'impunité est terminée, que l'opacité est en voie d'extinction et qu'il y a un risque sérieux d'être identifié et qu'il convient donc, de manière raisonnable, respectable, de venir se déclarer dans le pays dont ces ressortissants sont contribuables", a encore dit François Hollande.

"Aller chercher la matière imposable là où elle se cache"

Lors de son arrivée au sommet européen, un peu plus tôt dans la journée, le chef de l'État français avait affirmé que des décisions devaient être prises par l'Union européenne "à la fin de l'année" contre l'évasion fiscale. "Nous avons à cœur de lutter contre toutes les sources de l'évasion, notamment les paradis fiscaux", a-t-il déclaré.

"Plutôt que d'augmenter les taxes, les taux, les impôts, les prélèvements, mieux vaut aller chercher la matière imposable là où elle se cache aujourd'hui", a-t-il ajouté. Pour lui, l'objet du sommet était de "chercher des compromis", "des délais peuvent être donnés mais il y a un moment où à la fin de l'année des décisions doivent être prises".
 

Avec dépêches

Première publication : 22/05/2013

  • UNION EUROPÉENNE

    Évasion fiscale : un sommet européen pour faire pression sur l'Autriche et le Luxembourg

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Apple est le roi des "manipulateurs" fiscaux selon le Sénat américain

    En savoir plus

  • FISCALITÉ

    Le Luxembourg prêt à prendre des mesures pour limiter son secret bancaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)