Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

EUROPE

François Hollande refuse de négocier la lutte contre l'évasion fiscale

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/05/2013

Alors que certains pays européens souhaitent négocier le partage de leurs informations bancaires, François Hollande a néanmoins affirmé, mercredi à l'issue d'un sommet sur l'évasion fiscale à Bruxelles, que "ce ne serait pas acceptable".

François Hollande a critiqué, mercredi à Bruxelles, l'attitude de certains pays européens face à la lutte contre l'évasion fiscale. Ces pays, comme le Luxembourg ou l'Autriche, conditionnent leur accord pour des échanges automatiques d'informations bancaires à l'acceptation de pratiques similaires par des pays tiers comme la Suisse ou Monaco. 

"Ce ne serait pas acceptable, je ne peux pas l'accepter", a dit le président de la République à l'issue du Conseil européen de Bruxelles.

À la question de savoir si le Luxembourg et l'Autriche avaient définitivement renoncé au secret bancaire à l'occasion de cette réunion, le président français a répondu : "Pas aujourd'hui, ça ne serait pas honnête de ma part de le prétendre."

Vers une directive sur l'épargne à la fin de l'année

Pour autant, il a indiqué que l'Autriche comme le Luxembourg avaient approuvé le communique final du conseil, qui prévoit que, dès le mois de juin, l'Union européenne "fera en sorte de favoriser les échanges automatiques d'informations" en son sein et négociera ensuite avec les pays tiers concernés avant d'adopter une directive sur l'épargne à la fin de l'année.

"L'impunité est terminée"

"Ceux qui pensaient échapper à l'impôt en se réfugiant dans des paradis fiscaux aujourd'hui doivent comprendre que l'impunité est terminée, que l'opacité est en voie d'extinction et qu'il y a un risque sérieux d'être identifié et qu'il convient donc, de manière raisonnable, respectable, de venir se déclarer dans le pays dont ces ressortissants sont contribuables", a encore dit François Hollande.

"Aller chercher la matière imposable là où elle se cache"

Lors de son arrivée au sommet européen, un peu plus tôt dans la journée, le chef de l'État français avait affirmé que des décisions devaient être prises par l'Union européenne "à la fin de l'année" contre l'évasion fiscale. "Nous avons à cœur de lutter contre toutes les sources de l'évasion, notamment les paradis fiscaux", a-t-il déclaré.

"Plutôt que d'augmenter les taxes, les taux, les impôts, les prélèvements, mieux vaut aller chercher la matière imposable là où elle se cache aujourd'hui", a-t-il ajouté. Pour lui, l'objet du sommet était de "chercher des compromis", "des délais peuvent être donnés mais il y a un moment où à la fin de l'année des décisions doivent être prises".
 

Avec dépêches

Première publication : 22/05/2013

  • UNION EUROPÉENNE

    Évasion fiscale : un sommet européen pour faire pression sur l'Autriche et le Luxembourg

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Apple est le roi des "manipulateurs" fiscaux selon le Sénat américain

    En savoir plus

  • FISCALITÉ

    Le Luxembourg prêt à prendre des mesures pour limiter son secret bancaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)