Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Rentrée des classes meurtrière à Donestk

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

Moyen-orient

L'opposition appelle tous les rebelles à venir combattre "pour sauver Qousseir"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/05/2013

Alors que Qousseir, fief des rebelles dans le centre de la Syrie, est sur le point de tomber aux mains de l'armée, le chef de l'opposition syrienne George Sabra a appelé mercredi tous les insurgés à prêter main forte aux combattants de la ville.

"Accourez, bataillons de la révolution et de l'Armée syrienne libre pour sauver Qousseir et Homs", s'est exclamé dans un communiqué George Sabra, le chef de l'opposition syrienne. Après plus d'un an de résistance aux assauts de l’armée régulière, la ville de Qousseir, bastion des rebelles dans le centre de la Syrie, est sur le point de tomber aux mains des troupes régulières, qui ont mené dimanche 19 mai un assaut d'envergure avec l'appui du puissant mouvement chiite libanais Hezbollah. Cette ville est vitale pour les rebelles, car elle se trouve sur le principal point de passage pour les combattants et les armes en provenance et en direction du Liban, et stratégique pour le régime car elle est située sur la route reliant Damas au littoral, sa base arrière.

L'armée syrienne entre dans Qousseir, bastion des rebelles
© FRANCE 24

George Sabra a également appelé la communauté internationale à "ouvrir un corridor humanitaire pour sauver les blessés et fournir des médicaments et une assistance aux habitants qui sont assiégés".

Il a également exigé la tenue d'"une réunion en urgence" du Conseil de sécurité de l'ONU. "Nos frontières, la souveraineté de notre pays et la vie de nos citoyens sont violés. Nous appelons le Conseil de sécurité à prendre une position adéquate avec la gravité de la situation", a-t-il dit, en faisant allusion à la présence du Hezbollah libanais dans la bataille.

"Stopper le flux de combattants du Hezbollah"

George Sabra a également appelé la Ligue arabe et le Liban à stopper le flux de combattants du Hezbollah vers la Syrie, affirmant que leur présence pouvait déclencher une guerre confessionnelle. "L'arsenal du Hezbollah est devenu celui d'une milice et ses armes sont devenus celles de mercenaires à caractère confessionnel qui tuent les femmes, les enfants et les vieillards", a assuré l'opposant. "Nous appelons l'État libanais et ses institutions politiques, de sécurité et de défense à respecter la souveraineté de l'État syrien", a-t-il ajouté. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), les combats depuis dimanche 19 mai ont fait au moins 100 morts, en majorité des rebelles et des combattants du Hezbollah.

Le quotidien syrien "al-Watan", proche du régime, a affirmé mercredi 22 mai que "l'armée poursuit ses opérations à Qousseir, et fait échouer des tentatives d'infiltration du Liban et de Jordanie". "L'armée a continué ses opérations contre les repaires des hommes armés à Qousseir, où elle a tué et blessé nombre d'entre eux et a détruit de nombreux tunnels utilisés pour se déplacer et entreposer les armes et les munitions", affirme le journal.

Selon l'OSDH, les violences mardi 21 mai à travers la Syrie ont causé la mort de 136 personnes - 72 rebelles, 24 civils et 40 soldats. Parmi les rebelles, 15 sont morts à Qousseir. L'Observatoire ne dispose pas de chiffre pour les victimes du Hezbollah.

FRANCE 24 avec dépêches


 

Première publication : 22/05/2013

  • SYRIE

    L'armée syrienne entre dans la ville stratégique de Qousseir

    En savoir plus

  • DÉCRYPTAGE

    Vers une partition de la Syrie ?

    En savoir plus

  • DÉCRYPTAGE

    Vers une partition de la Syrie ? (seconde partie)

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)