Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Des soldats russes sur le pied de guerre à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

Moyen-orient

L'opposition appelle tous les rebelles à venir combattre "pour sauver Qousseir"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/05/2013

Alors que Qousseir, fief des rebelles dans le centre de la Syrie, est sur le point de tomber aux mains de l'armée, le chef de l'opposition syrienne George Sabra a appelé mercredi tous les insurgés à prêter main forte aux combattants de la ville.

"Accourez, bataillons de la révolution et de l'Armée syrienne libre pour sauver Qousseir et Homs", s'est exclamé dans un communiqué George Sabra, le chef de l'opposition syrienne. Après plus d'un an de résistance aux assauts de l’armée régulière, la ville de Qousseir, bastion des rebelles dans le centre de la Syrie, est sur le point de tomber aux mains des troupes régulières, qui ont mené dimanche 19 mai un assaut d'envergure avec l'appui du puissant mouvement chiite libanais Hezbollah. Cette ville est vitale pour les rebelles, car elle se trouve sur le principal point de passage pour les combattants et les armes en provenance et en direction du Liban, et stratégique pour le régime car elle est située sur la route reliant Damas au littoral, sa base arrière.

L'armée syrienne entre dans Qousseir, bastion des rebelles
© FRANCE 24

George Sabra a également appelé la communauté internationale à "ouvrir un corridor humanitaire pour sauver les blessés et fournir des médicaments et une assistance aux habitants qui sont assiégés".

Il a également exigé la tenue d'"une réunion en urgence" du Conseil de sécurité de l'ONU. "Nos frontières, la souveraineté de notre pays et la vie de nos citoyens sont violés. Nous appelons le Conseil de sécurité à prendre une position adéquate avec la gravité de la situation", a-t-il dit, en faisant allusion à la présence du Hezbollah libanais dans la bataille.

"Stopper le flux de combattants du Hezbollah"

George Sabra a également appelé la Ligue arabe et le Liban à stopper le flux de combattants du Hezbollah vers la Syrie, affirmant que leur présence pouvait déclencher une guerre confessionnelle. "L'arsenal du Hezbollah est devenu celui d'une milice et ses armes sont devenus celles de mercenaires à caractère confessionnel qui tuent les femmes, les enfants et les vieillards", a assuré l'opposant. "Nous appelons l'État libanais et ses institutions politiques, de sécurité et de défense à respecter la souveraineté de l'État syrien", a-t-il ajouté. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), les combats depuis dimanche 19 mai ont fait au moins 100 morts, en majorité des rebelles et des combattants du Hezbollah.

Le quotidien syrien "al-Watan", proche du régime, a affirmé mercredi 22 mai que "l'armée poursuit ses opérations à Qousseir, et fait échouer des tentatives d'infiltration du Liban et de Jordanie". "L'armée a continué ses opérations contre les repaires des hommes armés à Qousseir, où elle a tué et blessé nombre d'entre eux et a détruit de nombreux tunnels utilisés pour se déplacer et entreposer les armes et les munitions", affirme le journal.

Selon l'OSDH, les violences mardi 21 mai à travers la Syrie ont causé la mort de 136 personnes - 72 rebelles, 24 civils et 40 soldats. Parmi les rebelles, 15 sont morts à Qousseir. L'Observatoire ne dispose pas de chiffre pour les victimes du Hezbollah.

FRANCE 24 avec dépêches


 

Première publication : 22/05/2013

  • SYRIE

    L'armée syrienne entre dans la ville stratégique de Qousseir

    En savoir plus

  • DÉCRYPTAGE

    Vers une partition de la Syrie ?

    En savoir plus

  • DÉCRYPTAGE

    Vers une partition de la Syrie ? (seconde partie)

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)