Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

France : vent de fronde sur La République En Marche

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Helen Mirren, "queen" du cinéma britannique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le viagra pour l'armée américaine : cinq fois plus cher que les frais de santé des transgenres

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Moralisation : l'ombre des lobbys"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Khalifa Haftar : "Nous traiterons avec tous les groupes terroristes par les armes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump interdit l'armée aux transgenres

En savoir plus

LE DÉBAT

Pologne : le casse-tête de Bruxelles (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Pologne : le casse-tête de Bruxelles (partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : menace sur l'IVG

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ouvrons les yeux sur le monde qui nous entoure! Aidés par une équipe de graphistes, nous dépoussiérons et décortiquons les grands thèmes qui font l’environnement aujourd’hui. Le samedi à 20h20. Et dès le vendredi en avant-première sur internet!

Dernière modification : 10/06/2013

Maroc : le royaume solaire

Dépourvu de gaz et de pétrole, le Maroc importe plus de 90% de son énergie. Mais aujourd'hui, le royaume voit son avenir énergétique briller grâce à l'énergie solaire. A l'horizon 2020, c'est 42% de l'électricité du pays qui devrait être produite grâce aux énergies renouvelables.

"Élément Terre" vous donne rendez-vous à Ouarzazate pour une émission spéciale sur le Maroc. En plein désert, des centaines de personnes attendent le roi Mohammed VI, venu donner le "top départ" d’un chantier colossal : la centrale solaire Noor.

Sur ce site, 3000 hectares de miroirs seront bientôt installés pour capter la chaleur du soleil et produire de l'électricité. Si le solaire thermique coûte cher, cette technologie a un avantage de taille par rapport au photovoltaïque : elle permet de stocker la chaleur du soleil après la tombée de la nuit.

Près de la frontière algérienne, à Aïn Beni Mathar, la plus grande centrale solaire d'Afrique fonctionne d'ores et déjà à plein régime. Pourtant, à quelques kilomètres de là, le raccordement au réseau électrique est trop coûteux pour certains foyers. La réponse pour ces villages isolés ? Des "kits" photovoltaïques individuels qui permettent d'alimenter lampes, télévision et chargeur de portable.

A Rabat, la capitale, les meilleures universités créent des filières spécialisées dans le solaire pour former les ingénieurs de demain. Nous retrouvons Khadija, qui travaille sur un projet de voiture solaire et espère gagner le concours "Moroccan Solar Race Challenge 2013". Enfin, nous rencontrons Nourredine Lahmidi, un agriculteur qui parie sur le "tout solaire" pour irriguer ses cultures. De l'eau avec du soleil, les possibilités semblent aujourd'hui infinies au royaume chérifien.

Par Nicolas BAKER , Marina BERTSCH , Mairead DUNDAS , Juliette LACHARNAY , Emilie COCHAUD

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/06/2017 Pôle Nord

Fontes des pôles : à qui profite le crime ?

Depuis 30 ans, la glace fond. Au total, plus d’un million de kilomètres carrés de glace auraient disparus, entre pôle Nord et pôle Sud combinés. Une aubaine pour certains...

En savoir plus

09/06/2017 Planète

Mars : Planète B ?

Et si nous devions un jour abandonner notre planète Terre, ravagée par l’impact des activités humaines ? C’est une possibilité qu'envisagent la NASA et plusieurs organisations...

En savoir plus

26/05/2017 Planète

Trump : l’ennemi du climat

Ils ont leurs quartiers dans le Bureau ovale et Donald Trump, président américain, est actuellement leur porte-voix le plus célèbre. On les pensait sur le déclin, mais les...

En savoir plus

09/05/2017 Planète

Agriculture sans pesticides : le champ des possibles

En Afrique australe, c'est un fléau qui se propage à vitesse grand V : la chenille légionnaire. Un parasite difficilement contrôlable, car résistant aux pesticides. Ces produits...

En savoir plus

24/04/2017 Planète

L'écotourisme, une fausse bonne idée ?

Le tourisme écologique a le vent en poupe et progresse d'environ 20 % par an. L'objectif de cette nouvelle forme de voyage citoyen est de minimiser l'impact sur l'environnement...

En savoir plus